RMC Sport
en direct

Irlande-France en direct: "On veut gagner des titres", annonce Fickou

Gaël Fickou

Gaël Fickou - AFP

Après son large succès contre l'Italie (50-10), le XV de France reste dans la course au Grand Chelem avec sa victoire au courage ce dimanche en Irlande (15-13). La première à Dublin depuis dix ans.

Gaël Fickou sur RMC : "On veut gagner des titres"

"On savait que ça pouvait finir comme ça. On a résisté, on n’a pas plié. On a douté des fois parce que ce n’était pas facile, notamment parce qu’ils nous ont mis beaucoup de jeu au pied. On s’attendait à ça. On a bien répondu à ça. Brice (Dulin) a assuré sur les ballons aériens et on s’est bien replié. On a fait quelques fautes mais on n’a jamais lâché."

"Ça fait toujours plaisir (sa 60e sélection) mais ce n’est pas une fin en soi. Je veux aller beaucoup plus loin. On veut gagner des titres. Et gagner ces matchs comme ce soir, c’est ce qui est le plus plaisant. J’ai dit aux mecs avant le match : la 60e, on s’en fout, le plus important est de gagner ce match. Parce que si on le perd, la 60e, on ne s’en souviendra pas. Ça fait dix ans qu’on nous bassine avec les défaites ici, dix ans qu’on vient ici et qu’on prend des raclées. Ce soir, on a gagné. C’est ce qu’il faut retenir. La 60e, c’est un détail."

Gaël Fickou sur RMC : "C'est énorme"

"C’est énorme. On s’est battu, on s’était préparé toute la semaine à un gros match et on l’a eu. Ça n’a pas été simple. A un moment, on était à 14, on a résisté, on n’a pas pris d’essai. On a montré un très gros état d’esprit. C’est ce qui fait notre force. Bien sûr, ce n’est pas le plus beau match. On en a conscience. On n’est pas là pour ne faire que des beaux matchs. On sait qu’il faut gagner des matchs. Gagner ici en Irlande, il y a très peu d’équipes qui le font. Il faut s’en contenter."

La fin de match avec les commentaires de RMC

Revivez la fin de match hâletante entre l'Irlande et la France avec les commentaires sur RMC de Wilfried Templier, Denis Charvet et Christophe Cessieux.

Galthié sur la portée symbolique de la victoire:

"On vous laissera juger et poser les adjectifs sur ce match-là. Nous, on voulait gagner ce match et on l'a fait. On a atteint l'objectif, à savoir rentrer à Paris avec la victoire. On laissera l'écosystème le traiter et apporter les considérations par rapport à cette performance. Cela faisait longtemps que l'équipe de France n'avait pas gagné à Dublin, il est vrai."

Galthié sur les minutes à 14:

"A 14, on défendait dans une bonne position, on leur laisse peu d'opportunité. On avait bien travaillé. Lorsqu'on creuse le trou, peut-être qu'on peut parler un peu de miracle. Mais ça montre aussi la proprotion des Irlandais à nous rendre le match difficile et à ne rien lâcher".

Galthié sur les problèmes en touche:

"Il faut prévoir l'imprévu, parfois on se fait piéger par l'adversaire. L'exercice de la touche est collectif. L'équipe, malgré des débuts difficiles, a réussi petit à petit rectifier le tir et bien terminer. Notamment grâce à cet alignement qui a su comprendre ce qu'il se passait en face".

Fabien Galthié sur Cyril Baille

"Je ne suis pas tout à fait d'accord avec la sanction, mais il faut accepter. Cela fait partie du jeu. Il a été très actif, il a sorti un gros match. Il a fait face à peut-être deux des meilleurs droitiers au monde actuellement, mais on peut dire aussi qu'il est dans les meilleurs gauchers du monde"

Fabien Galthié sur Brice Dulin:

"Il a été à la hauteur de ce que l'équipe pouvait attendre de lui. Il a été excellent, magnifique."

Fabien Galthié sur son émotion après la victoire:

"Ces matchs-là, ce sont toujours beaucoup d'émotions. Quand ça se termine positivement, on relâche tout. On a envie de transmettre les bonnes énergies aux téléspectateurs, de rassembler autour du sport. On pense aux amoureux du sport qui ne peuvent pas aller dans les stades, aux enfants. On essaie de donner du sens à ce qu'on fait."

Charles Ollivon sur les problèmes de touche:

"On a su reprendre petit à petit le fil de la touche. On travaille super bien avec le staff, c'est très précis et professionnel. C'est grâce à ça qu'on a su reprendre le fil. En deuxième mi-temps, ça a été beaucoup mieux".

"Cela fait du bien à la tête" se félicite Charles Ollivon

J'en avais besoin de cette performance. On savait que ça allait être un match d'homme. On avait à coeur de faire une grosse performance collective. Mais sincèrement, ça fait du bien à la tête et au corps. On va bien profiter, savourer et rapidement basculer sur l'Ecosse. On savait que ça allait être un déplacement périlleux. C'est à l'extérieur qu'on voit l'état d'esprit même si c'était à huis clos."

Charles Ollivon sur la dernière longue séquence:

"A la 80e minute, c'était compliqué au niveau de la lucidité. On a enchaîné les tacles, les plaquages. C'était un ouf de soulagement. C'était très dur physiquement, on a répondu présent donc on est vraiment très heureux."

Charles Ollivon est "très fier" de la performance des Bleus

Charles Ollivon en conférence de presse:

“C’est énormément de fierté, de plaisir. C’est juste du bonheur. C’est un match de dingue, il y a eu une bataille féroce. on est très heureux pour nous et nos supporters. C’est l’état d’esprit qui nous permet de gagner ce match. Cela a été très rude, pas une seule seconde de relâchement. Félicitations à tous les mecs du groupe France. Vu la qualité de l’adversaire, ça montre la qualité de la prestation aujourd’hui”

Les Bleus savourent leur victoire

Grégory Alldritt :

"On est très content de cette perf. On a du mal à réaliser parce qu’on a tout lâché. On est vidé. On voulait rester présent jusqu’à la fin. On aurait pu perdre ce match l’an dernier mais on progresse de match en match. On va encore continuer à travailler. On va retenir les 4 points. Et ça faisait un moment que la France n’avait pas gagné ici donc on est content."

Gaël Fickou :

"On est attendu. L’Irlande a fait beaucoup de jeu au pied. Il y a beaucoup de talent dans cette équipe. Dès qu’on a une petite opportunité, on va au bout. L’état d’esprit, c’est ce qui a primé aujourd’hui."

Brice Dulin :

"(Emu) C’est un bonheur qu’on aime, qui est rare. Il y a tout le travail qui est fait depuis un an et demi, c’est superbe. Ça n’a pas toujours été rose en sélection. Là, on savoure. Etape par étape, on va construire tout ça. On a répondu présent. On monte en puissance. J’espère que ça va continuer. On a un peu de répit, une semaine sans match. Il va falloir se régénérer. Il y a encore du boulot."

(France 2)

Galthié : "On a cru pouvoir se le rendre plus facile"

Après le match, le sélectionneur de l'équipe de France a salué sur France 2 la performance de ses joueurs, à l'issue d'un combat âpre : "En ce jour de Saint Valentin, j'espère que nous avons fait plaisir à tous les amoureux du sport et du rugby. Quant au match, c'était difficile, ce qui 'était prévu. À un moment, on a cru qu'on pouvait se le rendre un peu plus facile, mais les Irlandais n'ont rien lâché."

80+2’
Fin du match

La France s'impose à Dublin !

Les Irlandais reculent, reculent encore face à une excellente défense des Français... et Dupont arrache le ballon. La France s'impose à Dublin pour la première fois depuis 10 ans, 13-15 ! Les Bleus sont toujours en course pour le Grand Chelem, avant de retrouver l'Ecosse dans deux semaines.

80’

Fin du temps réglementaire !

Les Irlandais ont le ballon au niveau des 40 mètres de l'équipe de France. Il n'y a plus le droit à la faute pour tenir ces 2 petits points d'avance.

78’

C'est le combat final

Enorme bataille entre les deux blocs, qui ne lâchent rien pour aller prendre la balle. Les coups pleuvent et rien n'est fait pour les Français.

77’

Le jeu dans le camp de l'Irlande

Le ballon ne sort plus de la moitié de terrain des locaux, grâce à une belle envolée de Thomas pour aller prendre un ballon dans les airs. Mais il faudrait quelques points pour être sereins.

75’

Les Irlandais résistent

Connors gêne la sortie de balle de Dupont et pousse même Taofifenua à un en-avant. Les Irlandais récupèrent la mêlée.

74’

Quelle accélération de Dupont !

À lui seul, il sème la zizanie dans la défense de l'Irlande et porte le ballon jusqu'à 10 mètres de la ligne d'en-but. Les Bleus provoquent finalement un en-avant de leurs adversaires et récupèrent une mêlée.

72’

Pénalité pour Jalibert

On est à 51 mètres de la cible... et ça termine sur le poteau ! Le score ne bouge pas, à 13-15, mais les Irlandais sont sous pression dans leurs 22.

70’

Ballon perdu sur la ligne des 40

Le combat devient très intense, avec des Irlandais qui vont chercher les Français hauts et grattent des ballons. Heureusement pour les Bleus, la balle est reprise rapidement ensuite. Encore dix longues minutes à tenir !

68’

Thomas ne peut se saisir du ballon...

Sur un beau mouvement des Français, Jalibert fixe la défense et cherche à lancer Thomas le long de la ligne de touche. La passe est un peu trop en arrière, le nouvel entrant relâche le ballon en avant.

67’
Changement tactique

Double changement côté français

Teddy Thomas et Dylan Cretin vont terminer la rencontre.

65’

Byrne entre les poteaux !

C'est parfaitement frappé par Ross Byrne, qui relance totalement la rencontre avec cette pénalité transformée.

Irlande 13-15 France

64’

Pénalité contre Willemse

Plaquage trop haut du Français. Les Irlandais choisissent de tenter de grapiller trois points, depuis les 40 mètres.

60’

Retour in extremis de Lowe

Sur un ballon joué malicieusement au pied par Villière pour mettre la pression sur les Irlandais, Lowe revient à toute vitesse et aplatit de justesse dans sa zone.

58’

Ca passe pour Byrne

Transformation réussie pour l'Irlande, qui réduit immédiatement le score et n'est pas qu'à 5 points de la France.

Irlande 10-15 France

57’

Aïe l'essai de l'Irlande...

Sur une touche, le ballon revient directement sur Kelleher alors qu'Ollivon pensait l'avoir intercepté. L'Irlandais file directement dans la zone d'en-but et applatit.

Irlande 8-15 France

56’

Pas de transformation

On en reste à un avantage de 12 points pour la France. Le break est fait, c'est l'essentiel.

55’

ESSAI DE PENAUD !

Depuis la mêlée, les Français mettent la pression sur la défense irlandaise, et travaillent au corps leurs adversaires. Sur une magnifique ouverture au large, Dulin parvient à récupérer le ballon, à résister et à transmettre à Penaud qui applatit !

Irlande 3-15 France !

52’

Mêlée pour les Bleus

Les Irlandais souffrent de plus en plus, à l'image de Lowe qui rate sa réception du ballon et commet un en-avant. Villière n'en profite pas, mais cela offre une mêlée pour les Bleus dans les 22 adverses.

51’

Billy Burns ne reviendra pas

Mauvaise nouvelle pour l'Irlande, puisque le remplaçant de Sexton ne pourra pas revenir sur le terrain suite au protocole commotion.

48’

Longue possession de l'Irlande

James Lowe allonge finalement au pied et trouve une bonne touche dans les 22 de l'équipe de France.

46’

La France accélère

Dulin est recherché en bout de ligne, mais la passe lui parvient un peu trop haute. Il relâche le ballon devant lui. Mêlée pour l'Irlande.

44’

Penaud au pied

Le Français joue droit devant lui, au pied, mais c'est un peu trop long et les Irlandais vont pouvoir se dégager depuis leur 22.

42’

Choc encore

Nouveau choc et nouvelles sorties sur blessure du côté du XV de la Trèfle, alors qu'un Irlandais a le visage en sang.

42’
Changement sur blessure

Burns sort

Changement du côté des Irlandais suite à un soupçon de commotion cérébrale pour Burns. Byrne prend sa place.

41’

La France à l'attaque

Ca redémarre très fort pour les Français, déjà dans les 22 irlandais et tout proches de trouver la faille. Marchand est stoppé sur la ligne, Willemse reçoit le ballon sur la tête.

41’
Reprise

Le jeu reprend !

C'est reparti entre la France et l'Irlande à l'Aviva Stadium. Les Bleus doivent confirmer leur efficacité pour enchaîner une deuxième victoire dans ce tournoi des VI Nations.

40’
Mi-temps

C'est la pause à Dublin !

Le XV tricolore a longtemps subi, pendant une longue demi-heure, et n'était pas loin d'être mené assez nettement par l'Irlande. Mais en infériorité, les Français sont allé chercher l'essai sur leur première incursion... et mènent 10-3 à la pause.

39’

Ca passe pour Jalibert !

Penalité parfaitement transformée par Jalibert et les Français creusent l'écart avant la pause.

Irlande 3-10 France

38’

Pénalité pour les Bleus aux 22

Un Irlandais gêne une sortie de balle et l'arbitre offre une opportunité face aux poteaux d'alourdir le score.

36’

Willemse... en-avant

Sur une nouvelle incursion des Français, les Irlandais semblent encore dépassés par le jeu de passe. Willemse s'avance dans les dix derniers mètres... et perd le ballon, en commettant un en-avant.

35’

Le Roux revient

Fin de la période en inferiorité numérique pour les Bleus, alors que le ton commence à monter entre les deux équipes, dures au combat depuis plus de 30 minutes.

34’

Lowe se faufile

Baille parvient à rattraper l'Irlandais de justesse, par le short. Mais l'arbitre revient à une faute française précédente.

31’

Transformation réussie par Jalibert

Ca passe sans problème entre les poteaux pour le demi d'ouverture du XV tricolore. Irlande 3-7 France

29’

OOOOH QUEL ESSAI DES FRANCAIS !

Sur la première incursion de l'équipe de France, le décalage est trouvé et Fickou transmet à Ollivon. Le capitaine s'en va aplatir dans la zone d'en-but et les Français passent devant !

Irlande 3-5 France

27’

Les Bleus ne s'en sortent pas

Les Français subissent depuis le coup d'envoi, et plus encore désormais en infériorité numérique. Le jeu reste dans les 22 des Tricolores, sous la pression de l'Irlande.

25’

Ce sera une touche !

Les Français s'en sortent très très bien sur cette action, grâce à un sacrifice de Dulin. Un bout de crampon de Lowe a touché la ligne. Ce sera une touche à 5 mètres pour la France.

24’

LOWE POUR APLATIR !

Les Irlandais jouent parfaitement le coup vers l'extérieur et trouvent Lowe, qui se jette pour aller aplatir dans la zone d'en-but. Mais a-t-il posé le pied avant sur la ligne de touche ?

23’
Carton jaune

Carton jaune pour Le Roux

De manière totalement involontaire, Bernard Le Roux fait chuter un adversaire par un croc-en-jambes. L'arbitre vérifie à la vidéo et sort le carton jaune. Les Bleus vont jouer 10 minutes en infériorité.

20’

Burns transforme !

Le XV du Trèfle ouvre donc le score ! Burns ne se manque pas sur cette pénalité dans les 22 mètres de la France.

Irlande 3-0 France.

19’

Le Roux sanctionné à son tour

Après un énorme plaquage, le Français reste un peu trop longtemps dans la zone. Nouvelle opportunité au pied pour l'Irlande.

18’

C'est raté aussi !

Deuxième échec de la rencontre, cette fois-ci pour Billy Burns. Son coup de pied manque largement la cible. On en reste toujours à 0-0.

17’

Penalité pour l'Irlande

Haouas est sanctionné après un tacle adverse et offre une première possibilité de transformation à Burns.

15’

Jalibert dégage

Alors que les Français sont sous pression dans leurs 22, Fickou parvient à arracher le ballon dans les bras d'Herring. Jalibert peut ensuite jouer au pied et mettre en touche, aux 40 mètres.

13’

Mêlée effondrée par Baille

Les Irlandais profitent de la pénalité pour trouver une bonne touche, au niveau des 30 mètres de la ligne d'en-but.

10’

C'est manqué !

Première tentative ratée pour Jalibert, à distance. C'est à côté des poteaux. Le score n'évolue toujours pas : 0-0.

9’

Pénalité pour la France

Premier coup de sifflet contre les Irlandais et les Français vont tenter une transformation à plus de 40 mètres.

7’

Fickou tout proche de reprendre le ballon

À la fin d'une longue phase de percussion des Irlandais, les Français résistent bien et ne sont pas loin de profiter d'une perte de balle adverse. Gaël Fickou tente de mettre la main sur le ballon... et commet un en-avant. L'arbitre revient à un en-avant irlandais, mêlée française.

5’

Longue phase de jeu au pied

Les deux équipes se renvoyent la balle, jusqu'à une belle touche trouvée par Lowe. Dans leurs trente mètres, les Français... perdent la touche et se retrouvent sous pression.

2’

Les Irlandais mettent la pression

Premiers dégagements au pied difficiles pour les Bleus et pour Dulin, avec une immense pression exercée par les adversaires.

1’
Coup d'envoi

C'est parti à Dublin !

Les Irlandais donnent le coup d'envoi de cette rencontre de la deuxième journée du tournoi des VI Nations !

On passe aux hymnes

En commençant par la Marseillaise, qui résonne dans un Aviva Stadium malheureusement bien vide. On va plutôt profiter du grain de voix des rugbymen.

Rappel des compositions

Le XV de l'équipe de France :

Dulin - Penaud, Vincent, Fickou, Villière - (o) Jalibert, (m) Dupont – Ollivon (cap), Alldritt, Jelonch - Willemse, Le Roux - Haouas, Marchand, Baille.

Le XV de l'Irlande :

Keenan - Earls, Ringrose, Henshaw, Lowe - (o) Burns, (m) Gibson-Park - Van der Flier, Stander, Ruddock - Henderson (cap.), Beirne - Porter, Herring, Healy.

Galthié : "Une mauvaise nouvelle pour Sexton"

Avant la rencontre, le sélectionneur de l'équipe de France Fabien Galthié s'est exprimé à propos du forfait de Sexton : "C'est une mauvaise nouvelle pour Jonathan et tous les amoureux du rugby, en cette Saint Valentin. Mais Billy Burns, c'est un joueur qui est prêt, qui a joué de bons matchs face à nous. Il faut mélanger patience, c'est très juste, mais audace parce qu'on en aura besoin aussi."

Victoire au tirage au sort

Ce sont les Irlandais qui l'emportent au moment du toss. Ils donneront le coup d'envoi du match.

Les Tricolores sont au stade

Coup d'envoi de ce deuxième match du Tournoi dans 45 minutes environ.

Les clés de cet Irlande-France

Après leur départ parfaitement réussi, les Bleus peuvent se montrer ambitieux dans ce tournoi des VI Nations 2021... et même rêver d'un grand chelem ?

RMC Sport revient sur les clés de la rencontre, et notamment le rôle de Dupont ou le retour de Penaud dans le XV de départ.

Les deux équipes de départ

Deux changements à noter dans le XV de départ de Fabien Galthié, avec Anthony Jelonch en troisième ligne et Damian Penaud à l'aile.

Le XV tricolore face au défi irlandais !

Nouveau match des VI Nations ce dimanche (à 16 h) pour les Français, avec un déplacement difficile en Irlande. Les Bleus n'ont plus gagné à Dublin depuis 2011. Mais après la victoire rassurante contre l'Italie et en l'absence de Sexton, l'occasion est énorme pour s'affirmer comme un candidat au titre.

CT