RMC Sport

VI Nations: Dupont, Penaud, les rêves de Grand Chelem… les clés d'Irlande-France

Le XV de France se déplace ce dimanche en Irlande lors de la deuxième journée du Tournoi des VI Nations 2021 (16h). Ambitieux, les Bleus de Fabien Galthié possèdent une vraie chance de l’emporter face à un XV du Trèfle privé de plusieurs stars.

Marquer les esprits et reprendre la tête du Tournoi des VI Nations. Voilà les deux objectifs du XV de France ce dimanche lors de déplacement à Dublin pour y affronter l’Irlande (16h). Au lendemain des victoires de l’Angleterre contre l’Italie (41-18) et du pays de Galles en Ecosse (24-25), les Bleus espèrent signer une victoire de prestige la cinquième nation mondiale.

Dupont face aux doublures irlandaises

Exceptionnel lors de la démonstration tricolore en Italie (10-50), Antoine Dupont devra encore se sublimer sur la pelouse de l’Aviva Stadium ce dimanche. Détonateur du jeu offensif de cette équipe de France, le demi de mêlée doit briller et guider les siens vers une deuxième victoire d’affilée face à l’Irlande dans le Tournoi. Toute la semaine, la presse irlandaise n’a pas manqué d’insister sur la forme du Toulousain et le craint très clairement.

"Dupont est déjà là-haut, c’est le meilleur joueur au monde pour moi. C’est un joueur sérieux et sérieux, s’est enflammé Ronan O’Gara auprès du site OTB Sports. Je ne sais pas à quel point il serait sage de le cibler. Je pense qu’il faut rester aussi soudé que possible dans votre ligne défensive quand il est autour de la balle. Si vous allez à sa poursuite, il va juste créer quelque chose pour quelqu’un d’autre."

Elu homme du match contre la Squadra Azzurra, Antoine Dupont bénéficie d’un autre atout ce dimanche. En face, l’Irlande n’alignera aucun des titulaires habituels en charnière. Victime d’une commotion face aux Gallois, Jonathan Sexton est forfait. Idem pour Conor Murray, touché à la cuisse pendant un entraînement. Les deux stars du XV du Trèfle seront remplacés par Jamison Gibson-Park et Billy Burns. A Antoine Dupont et Mathieu Jalibert, conforté à l’ouverture, d’en profiter.

Un beau défi pour les avants

Peter O'Mahony exclu à Cardiff, l’Irlande sera aussi privée de l’un des cadres en mêlée. Le troisième-ligne du Munster, passé maître dans les rucks et pour gratter les ballons manquera cruellement à son équipe. Mais attention, même sans lui, le groupe dirigé par Andy Farrell reste dangereux. La titularisation d’Anthony Jelonch côté français vient confirmer cette volonté de répondre présent dans le combat.

"Le choix d’Anthony Jelonch c’est aussi pour faire bouger notre groupe. Anthony a répondu présent lors des précédents rendez-vous, a expliqué Fabien Galthié vendredi. Il a cette capacité à être dur dans le combat, dur dans l’intensité. Il a notamment cette spécificité qui fait que plus c’est dur, plus il monte en compétence, en intensité et il devient dominant. C’est pour cela qu’on a pris l’option de mettre Anthony sur la feuille de match."

Un constat partagé par Charles Ollivon qui s’attend à un gros défi physique: "C’est une étape hyper importante dès le début du Tournoi. On connait la rudesse des Irlandais, évidemment que ça va être un gros test, a estimé le capitaine des Bleus. On aura des réponses lors du match. […] Chaque joueur va élever son niveau de jeu et cela apportera à l’équipe. Les Irlandais vont mettre une grosse intensité. On est prévenu, on est prêt et on mettra en place tout ce que l’on a bossé cette semaine."

Penaud revanchard

Auteur d’un doublé à Rome en ouverture du Tournoi, Teddy Thomas ne débutera pas le choc face à l’Irlande. La faute, sans doute, à un apport défensif trop limité de l’ailier du Racing. A sa place, le staff tricolore a décidé de donner une nouvelle chance à Damian Penaud. Le Clermontois n’a plus démarré un match depuis la défaite en Ecosse (28-17) en mars 2020. Ultra-revanchard, le joueur de 24 ans sera notamment attendu sur les ballons aériens, un registre où Robbie Henshaw et Keith Earls ont l’habitude de faire mal à leur adversaire.

"L'option Damian Penaud correspond à un profil qui va nous permettre d'être présent dans un secteur du jeu où nous imaginons que les Irlandais vont nous amener: du combat dans les couloirs et du combat aérien, s’est justifié Fabien Galthié avant le voyage à Dublin. Il semble disposé, préparé à cette spécificité. Tout comme Gabin Villière sur l'autre aile."

Garder l’espoir du Grand Chelem

Entre la forme des Bleus et les absences dans le camp d’en-face, 2021 semble être l’année ou jamais pour voir le XV de France s’imposer à Dublin. L’absence de public en raison du huis clos lié au coronavirus privera également les locaux d’un soutien de poids pour cette affiche de prestige. A la recherche d’un premier succès dans la capitale irlandaise depuis 2011, le groupe tricolore possède donc bel et bien une occasion en or ce dimanche.

Outre le message envoyé à la concurrence, l’équipe de France conserverait sa belle dynamique en cas de victoire (9 succès pour 2 défaites depuis la nomination du nouveau sélectionneur). Autre point non-négligeable, les Bleus reprendraient la première place du classement devant le pays de Galles et conserveraient intacts leurs rêves de signer un Grand Chelem cette année. Objectif affirmé de la bande à Galthié, la victoire dans le Tournoi des VI Nations passe par un gros coup en Irlande.

Jean-Guy Lebreton Journaliste RMC Sport