RMC Sport

VI Nations: Parisse défend l'Italie... avec un petit tacle au XV de France

Sergio Parisse, l'ancien joueur emblématique de la sélection italienne, s'élève contre une exclusion de l'Italie du Tournoi. Même si les Transalpins restent sur 32 défaites consécutives dans les VI Nations.

"Si je réponds avec le cœur, je dis qu’il est hors de question de jouer un Tournoi des VI Nations sans l’Italie." Véritable légende du rugby italien, Sergio Parisse ne veut pas entendre parler d’un Tournoi sans son pays. Pourtant, les années passent et l’Italie enchaîne les défaites. Les Transalpins restent sur 32 revers de rang. Il faut remonter à 2015 pour trouver la trace de leur dernière victoire dans le Tournoi. C’était lors de la 3eme journée face à l’Ecosse (19-22). Cette année, l’Italie a terminé dernière pour la 6eme année consécutive et affiché des stats médiocres. "Je suis conscient que ça fait un moment que l’équipe d’Italie ne gagne pas dans le Tournoi. C’est vrai que les questions sont légitimes", admet le 3eme ligne de Toulon qui n’a pas participé au Tournoi cette année, lui qui semble vouloir disputer une dernière rencontre avec l'Italie avant de prendre sa retraite internationale.

"Il ne faut pas oublier qu’il y a des équipes, notamment l’équipe de France, qui ont galéré pendant des années"

Et le joueur aux 142 sélections (la dernière en 2019 lors de la Coupe du monde) a une explication à ces échecs à répétition : "Je pense qu’il y a un changement de génération, des jeunes joueurs sont en train de découvrir le très haut niveau. Pour reconstruire, il faut des changements. Un nouveau président a été élu il y a quelques semaines... Ça fait mal, reconnaît-il. J’ai suivi tous les matchs, je suis proche du staff, du capitaine et de certains joueurs."

Fervent défenseur de son pays, l’ancien joueur du Stade Français ne veut donc pas entendre parler du Tournoi sans l’Italie et ne se prive pas, pour cela, de rappeler quelques mauvais souvenirs aux Bleus: "Aujourd’hui l’équipe de France est très en forme. Ils ont toutes leurs chances pour gagner le Tournoi. Mais il ne faut pas oublier qu’il y a des équipes, notamment l’équipe de France, qui ont galéré pendant des années. Ils ont même perdu contre l’Italie en 2013 et 2011…"

RMC Sport