RMC Sport

XV de France : ambiance bon enfant pour les Bleus

Frédéric Michalak

Frédéric Michalak - -

A quatre jours de son entrée en lice dans le Tournoi des VI Nations en Italie, le XV de France s’est entraîné devant environ 300 personnes ce mercredi après-midi à Marcoussis. Pour le plus grand bonheur des joueurs et du jeune public.

La pluie et le calme pendant la matinée, le soleil et la foule durant l’après-midi. Les joueurs du XV de France ont presque vécu deux journées en une ce mercredi au centre national d’entraînement de Marcoussis. Après l’entraînement classique du matin, le groupe France a répété ses gammes devant environ 300 personnes, dont 200 enfants, après le déjeuner. Licenciés des écoles de rugby de Vélizy, de Marcoussis et des environs, ou simplement venus en famille, ces chères têtes blondes ont pu voir à l’œuvre leurs idoles, qu’ils reconnaissent toutes au premier coup d’œil.

A l’applaudimètre, Mathieu Bastareaud (particulièrement sollicité), Thierry Dusautoir et Dimitri Szarzewski, dont la prononciation du nom a donné du fil à retordre aux plus jeunes, ont été les grands gagnants. Après une séance où les encouragements pour les joueurs ont été nourris, les arrières se sont prêtés sans rechigner au jeu des autographes, sur des posters, ballons ou maillots. Appareils photos et smartphones étaient également de sortie. « Quand ils plaquent, ça doit faire mal. Et puis des fois, il y a plein de sang qui sort, le terrain est foutu », lance Rémi, la voix fluette et les yeux qui brillent devant les internationaux.

Forestier : « Ça va être la relève de demain »

« On est toujours content quand il y a du public, ça change de s’entraîner seulement entre nous, indique le trois-quarts centre Maxime Mermoz. C’est plutôt sympa pour le public d’avoir accès aux entraînements et d’avoir un autre lien que sur les réseaux sociaux. » Le standard de la FFR a d’ailleurs été pris d’assaut par des fans voulant s’assurer que l’entraînement de ce mercredi après-midi était bien ouvert au public. Une opération réussie et dont Philippe Saint-André est en grande partie responsable.

Soucieux de l’image de son sport et de sa sélection, le patron du XV de France a maintenu cette demi-journée portes ouvertes au mercredi, jour des enfants, alors que l’habitude veut qu’elle ait lieu un jeudi lorsque le match est prévu le dimanche. Une effervescence inhabituelle qui n’a fait aucun malheureux. « Ça va être la relève de demain, s’enthousiasme Yannick Forestier, pilier de Castres. J’ai deux enfants donc c’est toujours bien de montrer une image de proximité aux jeunes joueurs. C’est très important et personnellement j’aime beaucoup ça. » Visiblement, il n’est pas le seul.

Le titre de l'encadré ici

Le groupe des 23:|||

Avants : Vincent Debaty (Clermont), Yannick Forestier (Castres), Benjamin Kayser (Clermont), Dimitri Szarzewski (Racing-Métro), Luc Ducalcon (Racing-Métro), Nicolas Mas (Perpignan), Yoann Maestri (Toulouse), Pascal Papé (Stade Français, cap.), Romain Taofifenua (Perpignan), Damien Chouly (Clermont), Thierry Dusautoir (Toulouse), Fulgence Ouedraogo (Montpellier), Louis Picamoles (Toulouse).

Arrières : Maxime Machenaud (Racing-Métro), Morgan Parra (Clermont), Frédéric Michalak (Toulon), François Trinh-Duc (Montpellier), Mathieu Bastareaud (Toulon), Benjamin Fall (Racing-Métro), Wesley Fofana (Clermont), Florian Fritz (Toulouse), Yoann Huget (Toulouse), Maxime Mermoz (Toulon).

Le titre de l'encadré ici

Nyanga sort du groupe|||

Le couperet est tombé. Le 24e homme du groupe France, celui qui ne prendra pas part au déplacement à Rome pour le premier match des Bleus dans le Tournoi des VI Nations face à l’Italie dimanche, n’est autre que Yannick Nyanga. C’est le troisième ligne aile de Toulouse (29 ans, 28 sélections, 5 essais) que Philippe Saint-André a choisi d’écarter du groupe. Thierry Dusautoir et Fulgence Ouedraogo restent dans le groupe.

AA avec P.Ta et LD, à Marcoussis