RMC Sport

XV de France: Bamba raconte le sauvetage auquel il a participé lors d’un incendie à Saint-Denis

Durant l’été 2019, Demba Bamba a contribué à faire évacuer plusieurs personnes d’un immeuble de Saint-Denis, sa ville d’origine, au sein duquel un incendie s’était déclaré. Interrogé par L’Équipe, le pilier du LOU revient sur cet épisode, qui lui a valu d’être qualifié de "super-héros" par ses partenaires du XV de France.

Il n’a pas voulu en parler tout de suite. Pour ne pas en faire des tonnes. Parce que ça lui a tout simplement paru naturel d’agir ainsi. Le 12 août 2019, Demba Bamba a participé au sauvetage de plusieurs personnes lorsqu’un incendie s’est déclaré dans un immeuble du quartier Maurice-Thorez, à Saint-Denis. Sa ville d’origine, située au nord de Paris. Venu rendre visite à ses parents, le pilier du LOU n’a pas hésité à pénétrer dans le bâtiment avec ses amis pour venir en aide aux habitants.

"On a essayé d’évacuer tout le monde"

Plus d’un an après, il est revenu sur cet épisode dans une interview accordée à L’Équipe. "On était en face, on jouait au foot avec des amis, explique le joueur de 22 ans. Moi, je me retourne et j’aperçois de la fumée. Je vois qu’il y a un départ de feu. Un de mes amis prend son téléphone et appelle les pompiers. Et nous, on court pour monter dans le bâtiment. On essaie de voir s’il y a des gens à l’intérieur."

Demba Bamba et ses potes débarquent alors devant le logement d’où proviennent les flammes. "On tombe sur un père et sa fille. Ça avait bien pris feu dans la chambre de la petite. Apparemment, c’était un défaut électrique. Le père ouvre la porte et s’effondre devant nous. Il nous donne la petite. Moi, je la prends et je la descends. Deux amis prennent le père par les épaules. Ensuite, on va toquer à toutes les fenêtres. On fait ça dans tout le bâtiment. On essaye d’évacuer tout le monde. Heureusement, il n’y a pas eu de blessés. Après, les pompiers sont arrivés et ils ont fini le travail."

"Tout le monde aurait fait pareil"

Avec le recul, le rugbyman estime n’avoir rien fait d’extraordinaire ce jour-là. "Pour moi, c’était d’instinct, assure-t-il. C’est pour ça que je n’en ai pas parlé jusqu’à maintenant. C’est un geste que, je pense, tout le monde aurait fait. C’est naturel. On était content parce qu’il n’y a pas eu de blessés. Et on a vu la réaction de la grand-mère de la petite que j’ai descendue. Elle était en larmes, elle était contente. Nous aussi, on était contents."

Reste que cette histoire est arrivée aux oreilles de ses partenaires en sélection. Sa bravoure lui a d'ailleurs valu des félicitations, mais aussi quelques chambrages dans le vestiaire des Bleus: "C’est sorti dans la presse. On était en équipe de France. Les autres m’ont dit: ‘Toi, tu es un super-héros’. Ils me lançaient quelques piques, mais bon enfant. Pour moi, c’était normal. Et je pense que n’importe qui l’aurait fait".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur