RMC Sport

XV de France: Guirado calme le jeu

Guilhem Guirado en discussion avec Guy Novès

Guilhem Guirado en discussion avec Guy Novès - AFP

Au cœur d’une polémique entre le XV de France et son club de Toulon, Guilhem Guirado, capitaine des Bleus, a tenté d’arrondir les angles entre les deux parties ce mercredi en marge de l’annonce de la composition de l’équipe qui débutera au pays de Galles, vendredi (21h05).

Contre son gré, Guilhem Guirado s’est retrouvé tiraillé au cœur d’une polémique entre le XV de France et son club de Toulon comme le rugby français en offrent fréquemment. Alors que Guy Novès, sélectionneur des Bleus, avait appelé les entraîneurs de clubs à tenter de ménager ses internationaux lors du dernier week-end de Top 14, il n’avait pas été entendu par Bernard Laporte. Le manager de Toulon avait en effet décidé de titulariser Guilhem Guirado sur le terrain d’Oyonnax (13-44), dimanche. Le talonneur avait joué une heure avant de quitter la pelouse sans blessure, au plus grand soulagement du staff du XV de France.

Présent aux côtés de Guy Novès, ce mercredi lors de l’annonce de la composition du XV de France pour affronter le pays de Galles, vendredi (21h05) à Cardiff, Guirado n’a pas jeté d’huile sur le feu. « Le match s’est bien déroulé avec Toulon, souligne-t-il. J’ai tout de suite basculé sur le match qui nous attend face au pays de Galles. C’est sûr qu’on a toujours envie de rester en équipe de France, surtout après le match contre l’Irlande. On aurait aimé le débriefer pour voir ce que ça avait donné mais on s’est concentré sur nous-mêmes puis, en début de semaine, sur le match qui nous attend vendredi soir. »

Novès : « On a passé moins de temps sur le terrain, Guilhem particulièrement »

Présent à ses côtés, Guy Novès n’a pas manqué l’occasion de glisser quelques piques, alors qu’il bénéficie d’une semaine de préparation écourtée entre la journée de Top 14 le week-end dernier et la programmation du match face au XV du Poireau vendredi. « On s’est adapté, on a travaillé beaucoup plus sur la récupération. On a passé un peu moins de temps sur le terrain, Guilhem particulièrement, rappelle le sélectionneur. Ce qui a été dur, c’est le fait d’avoir lâché les joueurs qui ont dû se concentrer sur leurs clubs respectifs puis les remobiliser pour faire un match de ce niveau. Les joueurs français n’ont pas ou peu joué, certains beaucoup… enfin la majorité très peu. Mais ils ont quand même basculé dans le championnat. » On referme (temporairement) la parenthèse.

NC avec LD