RMC Sport

XV de France : Guy Novès trouve "dommage" l’utilisation des joueurs du Racing

Guy Novès et les joueurs de l'équipe de France

Guy Novès et les joueurs de l'équipe de France - AFP

Confronté à plusieurs forfaits dans les rangs de l’équipe de France, notamment les Racingmen Camille Chat, Henry Chavancy et Eddy Ben Arous, Guy Novès n’a pas caché ce mardi son regret quant à leur utilisation dans un match sans enjeu ce week-end en Champions Cup.

Le Racing ne jouait plus que pour son honneur. Mais il a quand même aligné samedi en Champions Cup, sur le terrain du Munster (22-10), les internationaux Camille Chat et Eddy Ben Arous, ainsi qu’Henry Chavancy, qui allait être appelé le lendemain en équipe de France pour pallier l’absence de Wesley Fofana. Si Laurent Travers et Laurent Labit ne pouvaient pas savoir que leur centre serait convoqué par Guy Novès, le manager du XV de France n’a pas caché ce mardi à Marcoussis son regret que les joueurs du Racing aient disputé ce match sans enjeu.

"J’ai une pensée particulière pour Wesley parce que c’est une blessure grave, a d’abord expliqué Guy Novès. Et c’est un joueur très important dans notre système de jeu. Je ferai tout pour qu’il revienne à son meilleur niveau. Et c’est un compétiteur, je sais qu’il reviendra. En ce qui concerne les autres, on est obligé de faire avec. Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Par contre, effectivement, il y a beaucoup de blessés au Racing. C’est presque dommage d’avoir fait jouer ces joueurs tout un match au Munster, pour l’honneur du club. C’est très important aussi, je le comprends. Mais ça ne permet pas à certains d’entre eux d’honorer leur première sélection."

A voir aussi >> XV de France: Lakafia et Chat forfait

Une première sélection, c’est ce qui attendait Henry Chavancy. Mais le pur produit du Racing a donc dû renoncer à cause de douleurs aux cervicales. Guy Novès s’est souvenu qu’il avait longtemps été dans la position de Laurent Travers et Laurent Labit, qui n'ont pas souhaité s'exprimer ce mardi. Mais quand même… "Je n’aurais pas aimé qu’on vienne me parler, quand j’étais entraîneur du Stade Toulousain, du fait que je fasse jouer ou pas certains joueurs. Mais c’est vrai qu’à la veille d’un Tournoi, demander à des joueurs de jouer des matchs en totalité quand on sait qu’ils doivent en faire quatre ou cinq (avec l’équipe de France), c’est presque dommage. C’est surtout dommage pour les joueurs."

Le "petit souci" de Dulin lui a coûté sa place

Un autre joueur du Racing manque cette semaine de stage avec le XV de France. Il s’agit de Brice Dulin. Et Guy Novès le reconnait, le fait qu’il doive passer devant la commission de lutte contre le dopage de la Fédération pour des traces d’higénamine (brûleur de graisse) a compté. "Je pense qu’il n’y a absolument aucun problème au Racing en ce qui concerne Brice. J’imagine que ce sera vite prouvé. Je pense que c’est un garçon propre, intelligent, avec la tête sur les épaules. Il était effectivement en compétition avec des garçons comme Scott Spedding, Maxime Médard, Geoffrey Palis. A égalité, je dirais que le fait de rencontrer ce petit souci nous a fait peut-être pencher vers Geoffrey. Et ça n’enlève pas les énormes qualités de Geoffrey. Brice a besoin d’être au calme, avec son club, pour régler ce problème-là. Il est évidemment dans nos plans pour la suite." 

A voir aussi >> XV de France : Bastareaud fait son retour

la rédaction avec JFP