RMC Sport

XV de France: Laporte précise ce qu'il attend des Bleus au Tournoi des VI Nations

Invité du Super Moscato Show ce jeudi sur RMC, le président de la FFR Bernard Laporte a évoqué les ambitions du XV de France pour le Tournoi des VI Nations qui débutera samedi. "On est en droit d’attendre que cette équipe gagne des compétitions", estime-t-il, en rappelant tout de même que cette année les Bleus iront en Irlande et en Angleterre.

Il y a encore un an, supporters et observateurs du XV de France se demandaient à quelle sauce allaient être mangés les Bleus lors du Tournoi des VI Nations 2020. Et puis la nouvelle génération tricolore a surgi et s'est mise à gagner. Les hommes de Fabien Galthié ont battu l'Angleterre pour prendre la deuxième place de la compétition, avant de séduire, de nouveau, lors de la première Coupe d'automne des nations.

Si bien qu'aujourd'hui, la donne a changé: à quelques jours du lancement du Tournoi des VI Nations 2021, les Bleus peuvent sur le papier prétendre à battre n'importe quelle nation. De là à faire figure de favoris? Invité du Super Moscato Show ce jeudi sur RMC, le président de la FFR Bernard Laporte a évoqué les ambitions françaises. 

"Cette équipe est montée à un certain niveau, ce qu’on n’accepterait pas, c’est que maintenant elle redescende"

"Est-ce que ce serait une déception si on ne gagnait pas? Non je ne crois pas, ce sont des termes littéraires ça. L’équipe d’Angleterre est vice-championne du monde, rappelle le dirigeant. On a tous envie que ça gagne, pour les journaux, pour les radios, on a envie que tout le monde s’enflamme, mais il faut savoir garder raison et rester les pieds sur terre. On va en Irlande et en Angleterre, deux des plus grandes équipes du monde, ce ne sera pas simple de gagner là-bas." 

Et attention aussi au voyage à Rome, samedi après-midi (15h15). "Commençons déjà par l’Italie, n’oublions pas qu’on y a perdu deux fois en dix ans, poursuit Laporte. C’est vrai que ce groupe nous a donné beaucoup de satisfaction en un an, c’est allé plus vite qu’attendu, avec un bon staff et de grands joueurs. Effectivement on attend tous que l’équipe de France gagne le tournoi, mais encore une fois on va en Irlande et en Angleterre. Ce n’est pas simple. Après, on est en mesure, en droit d’attendre que cette équipe gagne des compétitions. On est tous très excités. On serait une année paire, je vous dirais: on doit gagner et on doit viser le Grand Chelem. Là... Même si en effet, les huis clos peuvent aider." 

Une manière d'enlever un peu de pression aux joueurs? Sans doute. Mais l'ancien sélectionneur se veut tout de même exigeant. "On est tous en attente d’un bon contenu, mais on ne sait pas de quoi sera fait ce premier match, observe-t-il. (…) Cette équipe est montée à un certain niveau, ce qu’on n’accepterait pas, c’est que maintenant elle redescende." 

CC