RMC Sport

XV de France: Moscato défend Haouas après son carton rouge

Dans le Super Moscato Show ce lundi sur RMC, Vincent Moscato a soutenu Mohamed Haouas, cible des critiques après son expulsion dimanche contre l'Ecosse, lors de la quatrième journée du Tournoi des VI Nations de rugby.

Edimbourg, on joue la 37e minute. Dans le chaudron de Murrayfield, l'équipe de France peine, multiplie les erreurs techniques, perd Romain Ntamack sur blessure, mais mène au score (7-6) grâce à un essai de Damian Penaud. Avant l'imprévisible coup de sang de Mohamed Haouas. Après une phase défensive des Bleus, une bagarre éclate et l'arbitre assistant, Wayne Barnes, signale une faute à l'arbitre central Paul Williams. Passée en boucle par la réalisation écossaise pendant l'analyse vidéo, l'image ne laisse pas la place au doute. Le pilier droit Mohamed Haouas assène un coup de poing au visage d'un Ecossais, le deuxième ligne Jamie Ritchie. Carton rouge. Haouas a cédé sur son point faible: le sang-froid. A 14 contre 15, la France finit par s'incliner (27-18).

Cible de l'Ecosse puis de la vindicte populaire, Mohamed Haouas a trouvé un soutien ce lundi: Vincent Moscato. L'ancien joueur du XV de France (4 sélections) a consacré son habituel cri de gueule du Super Moscato Show à la défense du Montpelliérain et a tenu à préciser la particularité de son rôle. "Moi, je ne condamne pas Haouas. Ça fait partie du jeu. La première ou la deuxième ligne, c'est un jeu d'affrontement. Ce sont des postes qui sont sujets à l’émotion, à la perte de pédales… C’est comme ça depuis la nuit des temps, tu n’y peux rien! Et Haouas est en train de s’affirmer, les mecs en face savent que c’est un type un peu coléreux."

"Arrêtons de lapider les nôtres"

Remonté, Vincent Moscato s'est agacé des avis sur le pilier droit, titulaire depuis le début du Tournoi. "Il va y avoir une sanction, il la mérite, mais arrêtons de lapider les nôtres. On est quand même parfois un peu collabo, on est bien pour enfoncer les mecs, ceux qu’on a fait héros la semaine dernière. Tous les mecs qui parlent, ils n’ont jamais foutu le c.. en première ligne. Jamais ! Donc moi, je commence à en avoir marre. Première ligne, tu es comme un boxeur, tout le temps à te faire chauffer. La frontière, elle est fragile, et puis des fois, tu la franchis. Et on n’a pas perdu le match à cause de ça."

En se saisissant de l'argument de l'inexpérience et de la jeunesse, Vincent Moscato a aussi lancé un appel au sélectionneur Fabien Galthié. "C’est un accident de parcours. J’espère que Galthié va le faire revenir. Si Galthié ne le fait pas revenir, je lui dirai moi à Fabien ! Je lui dirai : 'Ne faites pas les juges, vous n’avez pas le droit. Il y a une justice, tu ne passes pas au-dessus'. Une fois que la sentence est tombée, c’est fini ! J’ai entendu des trucs sur Vahaamahina (expulsé en quarts de finale de la Coupe du monde 2019 pour un coup de coude), que ce sont des fautes professionnelles... Allez-y au mastic et on verra si vous ne faites pas de faute professionnelle ! Haouas a fait une connerie, mais je trouve que c’est un grand joueur. Ça m’a fait de la peine."

Théo Troude