RMC Sport

XV de France : Nyanga ne s’enflamme pas

-

- - -

Appelé par Philippe Saint-André pour la préparation du XV de France en vue de la Coupe du monde, Yannick Nyanga a affiché une joie mesurée. Le troisième-ligne du Stade Toulousain le sait, cinq joueurs devront quitter le groupe en août prochain : « C’est une étape parmi tant d’autres. Il en reste beaucoup. Pour pouvoir accéder aux autres, il fallait passer par celle-là, a nuancé le natif de Kinshasa. C’est donc beaucoup de joie et de fierté de faire partie de ce groupe. Maintenant, il y a une saison à terminer avec Toulouse. Il y aura une préparation à faire. Ce groupe va être ramené à 31 donc énormément de choses peuvent encore se passer. C’est beaucoup de fierté car ça fait toujours plaisir de savoir qu’on compte sur moi pour un événement comme ça. Mais il faut encore un peu de mesure car on n’y est pas encore. De façon globale, il ne faut pas se poser trop de questions. Ça fait un moment que je le dis : le rôle des joueurs c’est de jouer, le rôle du sélectionneur, c’est de sélectionner, et le rôle des entraîneurs, c’est d’entraîner. (Sourire.) Ça parait bateau mais c’est comme ça qu’il faut réfléchir. Quand on t’en donne l’opportunité, il faut être bon et quand on ne te la donne pas, il faut savoir te remettre en question pour progresser sur les points où on t’attend. C’est ce que j’ai essayé de faire toute cette saison, toutes ces années, et c’est ce que je continuerai de faire. Le seul pouvoir qu’on a, c’est de donner mal à la tête au sélectionneur ou aux différents entraîneurs qui nous dirigent quand on est sur le terrain. Et quand on n’y est pas, il faut bosser pour y revenir. »