RMC Sport

XV de France: révélation, satisfaction, déception… RMC Sport fait le bilan du Tournoi

Guilhem Guirado et Cyril Baille

Guilhem Guirado et Cyril Baille - AFP

Que retenir de ce Tournoi des VI Nations, conclu à la troisième place par le XV de France après son succès samedi face au pays de Galles (20-18)? RMC Sport donne ses bons et ses mauvais points.

Les révélations

Cyril Baille n’avait que trois sélections en débutant le Tournoi. Il le quitte avec le statut de titulaire à gauche, et ce malgré le retour d'Eddy Ben Arous en cours de compétition. Solide, adroit balle en main, dynamique, le pilier du Stade Toulousain âgé de 23 ans a été un des avants les plus réguliers. Le troisième ligne Fabien Sanconnie a quant à lui été titularisé lors des deux derniers matchs. À seulement 22 ans, le Briviste a affiché de belles promesses. Contre les Gallois (20-18) ce samedi, il a livré une bonne copie. A confirmer.

A lire aussi >> France-Ecosse : Cyril Baille, le costaud ''made in Lannemezan'' qui s'installe chez les Bleus

A lire aussi >> L'organisateur du Tournoi va examiner les polémiques de la fin de France-Galles

La satisfaction

Comme au mois de novembre, le troisième ligne rochelais Kevin Gourdon a été un des meilleurs Français. Il y avait des doutes quant à sa capacité à maintenir le même niveau sur l’ensemble des matchs, ils sont levés. Il est désormais indispensable.

Les valeurs sûres

Louis Picamoles et Guilhem Guirado demeurent les deux vrais leaders du XV de France. Le premier a, comme à son habitude, toujours avancé. Quant au capitaine, au-delà de son énergie déployée sur le terrain, il se permet même maintenant de prendre les décisions qu’il juge adéquates dans les moments décisifs, en dépit des consignes du banc (mais au final avec l’assentiment de Guy Novès). Le signe d’un vrai patron.

La déception

Virimi Vakatawa. Catastrophique contre l'Ecosse et encore décevant samedi, (il a été remplacé dès la 54e minute) le Fidjien a raté son Tournoi des VI Nations. Après avoir brillé en novembre, il a déçu et montré ses limites. Et les adversaires des Bleus ont su les déceler, en défense ou dans le placement sur le jeu au pied. Le seul contrat fédéral a encore du boulot.

A revoir

Le demi de mêlée Antoine Dupont (20 ans) a été appelé en renfort pour les deux derniers matchs en raison de la blessure de Maxime Machenaud. Excellent à Castres et déjà très bon avec les Barbarians à l’automne, le futur joueur toulousain a confirmé tout le bien qu'on pense de lui. Insaisissable sur le terrain et d’une maturité incroyable pour son âge et son maigre vécu.

JFP et WT