RMC Sport

Baseball: les Boston Red Sox pris en train de tricher grâce à des montres connectées

Des joueurs des Red Sox

Des joueurs des Red Sox - AFP

La franchise des Boston Red Sox s'est aidée de montres connectées pour "anticiper" les lancers des New York Yankees et d'autres adversaires selon une enquête de la MLB.

Des montres connectées pour lire les trajectoires des balles adverses. C'est l'ingénieux système imaginé par les Boston Red Sox mais découvert par la Major League Baseball (MLB). L'enquête de l'organisateur du championnat nord-américain a permis de déterminer que les Red Sox s'étaient aidés d'outils électroniques contre les New York Yankees et d'autres franchises adverses, selon le New York Times mardi.

A lire aussi >> VIDEO. Baseball: deux joueurs règlent leurs comptes (et une bagarre générale éclate)

Une vidéo explicite

Au baseball, le lanceur de l’équipe qui défend tente d'éliminer les batteurs adverses en envoyant les balles les plus difficiles possibles à renvoyer. Les balles manquées par les batteurs atterrissent juste derrière, dans les mains du receveur de l’équipe qui défend. Dans le dos du batteur, le receveur indique à son lanceur quel type de lancer effectuer avec des signes de la main.

Ce sont ces signes que le staff des Boston Red Sox ont décrypté pour que leurs batteurs puissent "prévoir" les trajectoires des balles qu'ils allaient recevoir. Les New York Yankees ont en effet transmis à la MLB une vidéo montrant un membre du staff des Red Sox regardant sa montre connectée, une Apple Watch, avant de donner des indications à ses batteurs.

Sanction encore inconnue

Les Red Sox ont admis que certains membres de leur staff avaient reçu des informations envoyées par leurs analystes vidéo afin de les transmettre aux joueurs. Une méthode en place depuis plusieurs semaines. La franchise de Boston a aussi indiqué que son entraîneur et son general manager n'étaient pas dans le secret. La MLB n'a pas encore décidé quel type de sanctions prendre contre les Boston Red Sox.

VIDEO - Le club de baseball des Patriots de Paris réclame 80 000 euros au Front national

ADS