RMC Sport

Mondiaux de biathlon: la colère de Jacquelin sur le manque de contrôles anti-dopage

Emilien Jacquelin

Emilien Jacquelin - AFP

A deux jours du coup d’envoi des Mondiaux de biathlon à Pokljuka (Slovénie), le Français Emilien Jacquelin a interpellé l’AMA sur l’absence de contrôles anti-dopage lors des quinze jours précédents la compétition.

Les Mondiaux de biathlon n’ont pas encore débuté que la polémique pourrait déjà enfler. Champion du monde de poursuite, Emilien Jacquelin, l’un des grands espoirs de médaille pour l’équipe de France à Pokljuka, en Slovénie, a interpellé l’Agence mondiale antidopage sur l’absence de contrôle ce lundi sur Twitter. "Pas un contrôle anti-dopage pendant les deux semaines avant les Mondiaux… Mais que fait l’AMA ?" a tweeté celui qui sera en lice dès mercredi sur le relais mixte.

Cette année, la Russie ne sera pas représentée

Il y a un an, les Mondiaux d’Anterselva avaient été entachés par des perquisitions à l’hôtel des biathlètes russes, soupçonnés de dopage. Elles visaient en particulier le sulfureux Alexander Loginov, banni durant deux ans pour usage d’EPO, et vainqueur du sprint en Italie.

Cette année, la Russie en tant que pays ne sera pas représentée aux Mondiaux. Une décision de la Fédération internationale de biathlon (IBU) pour se mettre en conformité avec la décision du tribunal arbitral du sport, laquelle a suspendu la Russie pour deux ans suite à des tricheries répétées en terme de lutte contre le dopage. En cas de victoire d’un athlète russe pendant les Mondiaux, l’hymne de la Russie ne sera pas diffusé et sera remplacé par l’hymne de la Fédération internationale de biathlon.

ABr