RMC Sport

Pokljuka : Bescond affirme ses ambitions

Anaïs Bescond

Anaïs Bescond - AFP

Une semaine après sa troisième place sur la poursuite de d'Hochfilzen, Anaïs Bescond a confirmé ce dimanche en terminant deuxième de la mass-start de Pokljuka (Slovénie), derrière la Finlandaise Kaisa Mäkäräinen. La biathlète de Morbier (27 ans) confirme ainsi son nouveau statut de leader des Bleues.

Anaïs, qu’est-ce qui marche mieux en ce moment ?

C’est difficile de répondre à cette question. C’est un tout, le ski et le tir. Après, il s’agit de saisir les opportunités quand mes adversaires font des erreurs. Donc c’est vraiment une belle journée. On ne va pas se plaindre (sourire).

Vous sortez en tête du dernier pas de tir mais vous tombez sur Kaisa Mäkäräinen, qui est un peu la Martin Fourcade au féminin et vous a croquée sur les skis…

Oui, malheureusement. Elle avait déjà deux fautes de plus que moi. Il aurait suffi qu’elle en fasse une nouvelle sur le dernier tir. Mais elle est ressortie trop près de moi et je n’ai pas réussi à l’accrocher quand elle est passée. Je suis vraiment ravie de cette deuxième place quand même.

« Il y aura d’autres occasions »

Mäkäräinen est-elle inaccessible ?

Pour moi, elle était inaccessible aujourd’hui. Après, j’espère que je vais arriver dans ses temps de skis cette saison, ce qui n’est pas impossible. Il faut que je reste positive. Il y a encore beaucoup de courses cet hiver et il y aura d’autres occasions, j’espère. Ma victoire de l’an dernier (sur le sprint d'Antholz, ndlr) m’a un peu décomplexé. Ça m’a donné la certitude que j’en étais capable.

Ces podiums vous permettent d’asseoir votre nouveau rôle de leader de l’équipe de France…

C’est toujours un peu difficile à endosser quand c’est une nouveauté. Je le fais avec plaisir et, avec des résultats comme ça, ça se passe bien.