RMC Sport

VIDEO. Quand un rapace frôle Martin Fourcade en pleine interview

RMC Sport est allé à la rencontre de Martin Fourcade à Font-Romeu, où il est en stage avec l’équipe de France de ski de fond. En pleine interview, le double champion olympique de biathlon a été frôlé par un rapace. Petite frayeur !

"C’est quoi qui a failli me tuer là ? La vache, c’est passé à une vitesse !" En pleine interview pour RMC Sport à Font-Romeu, où il est en stage cette semaine avec l’équipe de France de ski de fond, Martin Fourcade a été frôlé par un rapace. Une petite frayeur pour le double champion olympique, qui est chez lui dans cette station des Pyrénées-Orientales.

Présent à Font-Romeu jusqu’à dimanche, Martin Fourcade poursuit sa préparation estivale pour la saison à venir avec dans son viseur les JO 2018 à PyeongChang (9-25 février), mais sans ses coéquipiers du biathlon. Alors que l’équipe de France s’est envolée pour la Norvège, où elle disputera les premières compétitions estivales de la saison, Martin Fourcade a choisi de passer dix jours en stage avec l’équipe de France de ski de fond.

C’est la deuxième année consécutive qu’il se fond dans le collectif nordique le temps d’un stage. Martin Fourcade a convaincu le patron des Bleus du ski de fond, François Faivre, de venir sur ses terres à Font-Romeu. C’est d’ailleurs la première fois que le groupe du fond se rend dans cette station des Pyrénées-Orientales pour un stage. Les neuf athlètes et le staff sont logés dans un chalet en gros rondins de bois, trouvé par Martin Fourcade, avec une vue imprenable sur la vallée et les montagnes de la Cerdagne.

Le ski de fond, seulement pour progresser

A chaque séance d’entraînement, Martin Fourcade se mue en guide touristique pour ses coéquipiers dans les montagnes où il a grandi et débuté le ski. Même s’il est exilé depuis maintenant près de dix ans à Villard de Lans, dans le Vercors, il reste profondément attaché à sa région. Ses parents habitent encore à Font-Romeu.

Le but de ce stage est de se confronter et s’entraîner avec les meilleurs fondeurs français pour progresser encore sur ce qui est pourtant déjà un gros point fort du biathlète. Sans autre ambition cette saison que de progresser pour le biathlon, même s’il n’a toujours pas abandonné l’idée de se lancer plus sérieusement qu’il ne l’a déjà fait sur des épreuves de Coupe du monde de ski de fond.

JRi, MD