RMC Sport

Colas : « Mettre en place le puzzle »

-

- - -

Meilleur représentant français dans la discipline du ski de bosses, Guilbaut Colas est écarté des pistes depuis deux ans à cause de blessures au dos. En phase de rétablissement, le skieur espère tout de même participer aux Jeux de Sotchi.

Guilbaut, après deux saisons d'absence en raison de blessures au dos, où en êtes-vous physiquement ?

Physiquement, ça monte en puissance. Ca va de mieux en mieux, je n’ai plus mal au dos. Mais c’est vrai que j’ai perdu un peu de temps à cause de ça. L’objectif est clairement d’arriver fin prêt pour les JO de Sotchi, en février.

Aviez-vous connu des douleurs au dos auparavant ?

J’ai toujours eu des problèmes au dos. Je me suis cassé les apophyses transverses en 2003 et c’est ça qui m’a toujours embêté. Je suis quelqu’un de très cambré donc c’est sûr que ça n’aide pas. J’ai modifié un peu ma posture et, surtout, ma technique en ski.

Après une 10e place à Turin en 2006, une 6e à Vancouver en 2010, le podium est-il ton objectif pour Sotchi ?

Oui, c’est le cas. J’ai gagné en maturité mais j’ai perdu du temps avec deux saisons sans compétition. Donc là, il faut se remettre dans le bain et reprendre confiance. Il y a une très forte densité cette année, avec des garçons capables de poser de très gros runs, avec des grosses différences de sauts. J’ai très peu de runs dans les pattes donc il va falloir commencer par là pour revenir au niveau. Je skie très bien, je saute très bien, et il faut maintenant mettre en place le puzzle pour que tout se goupille parfaitement durant le run. Je n’ai que très peu de sensations là-dessus. L’objectif est tout d’abord d’aller chercher ma place pour les Jeux car je ne suis pas encore sélectionnable pour Sotchi. Il me reste cinq épreuves de Coupe du monde pour aller chercher une sélection, donc on ne va pas mettre la charrue avant les bœufs. Ça ne sert à rien de se mettre la pression, il faut simplement travailler.

Lire aussi : 
>> David : « Sotchi ? Un goût exceptionnel »
>> Lamy Chappuis finit l'année en beauté
>> Toute l'actualité des sports d'hiver

La rédaction