RMC Sport

Dominguez : « Killy n’a fait que des choses extraordinaires »

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Décoré de l’ordre du mérite russe par Vladimir Poutine mardi, Jean-Claude Killy a annoncé sa démission du CIO dans la foulée. Un choix que comprend très bien Patrice Dominguez, estimant qu’il a fait le tour de la question.

« Son interview (dans L’Equipe Mag ce samedi, dans laquelle il annonce sa démission, ndlr), je demande à tous les sportifs de la lire. Il est payé par l’Etat russe pour mettre en place ce que tout le monde a considéré, en dehors de Poutine, comme les Jeux d’hiver les plus accomplis de l’histoire. La compétition, la sécurité… il n’y a pas eu un problème. Il est resté sept ans là-bas. Qu’il soit décoré, ça me semble normal.

C’est quelqu’un qui a toujours réussi. Là il donne une espèce de testament en disant : "Qu’est-ce qu’on est, nous les Français, dans le sport. On existe ? Pour obtenir les Jeux, il faudra être moins arrogants, que l’on ne considère pas que tout nous est dû, et que l’on sache dire merci et nous mettre dans la position du demandeur. "C’est énorme de dire ça. Qu’il veuille faire autre chose à 70 ans, sachant qu’il ne peut pas avoir mieux que ce qu’il a eu avec Sotchi, je trouve ça normal et même formidable. »

« Le plus grand champion du sport français »

C’est le plus grand champion qu’il y ait jamais eu dans le sport français. Qui a eu une plus belle carrière que Jean-Claude Killy ? Sa réussite est universelle. Elle est mondiale. Partout où il est allé, il a gagné. C’est le sportif le plus accompli. Il y a eu René Lacoste au XXe siècle, et ensuite Killy, à cheval sur les deux siècles. Sa carrière est admirable, il s’est arrêté au sommet. Il n’a fait que des choses extraordinaires. C’est l’un des premiers à être parti aux Etats-Unis, il est administrateur de Coca-Cola. J’englobe l’universalité et la vie de ce champion, qui a eu une vie de champion après sa vie sportive. Il est extraordinaire. Les Jeux d’Albertville, c’est sa réussite, parce qu’il a eu les pleins pouvoir. » C’est le plus grand champion qu’il y ait jamais eu dans le sport français. Qui a eu une plus belle carrière que Jean-Claude Killy ? Sa réussite est universelle. Elle est mondiale. Partout où il est allé, il a gagné. C’est le sportif le plus accompli. Il y a eu René Lacoste au XXe siècle, et ensuite Killy, à cheval sur les deux siècles.

Sa carrière est admirable, il s’est arrêté au sommet. Il n’a fait que des choses extraordinaires. C’est l’un des premiers à être parti aux Etats-Unis, il est administrateur de Coca-Cola. J’englobe l’universalité et la vie de ce champion, qui a eu une vie de champion après sa vie sportive. Il est extraordinaire. Les Jeux d’Albertville, c’est sa réussite, parce qu’il a eu les pleins pouvoir. »

A lire aussi : 

- Killy quitte le CIO

- Drut ne voit pas Killy loin du CIO

- Lapasset : "Killy ? Un grand vide"

La rédaction