RMC Sport

Polémique autour de l’accident de Lanzinger

A 27 ans, Matthias Lanzinger quitte le cirque blanc

A 27 ans, Matthias Lanzinger quitte le cirque blanc - -

Le skieur autrichien Matthias Lanzinger a été amputé sous le genou, suite à sa terrible chute lors du super-G de Kvitjfell. Les médias autrichiens se déchaînent contre l'organisation de l'épreuve.

La polémique porte sur les conditions d'évacuation de Matthias Lanzinger.
Premièrement, il n'y avait pas d'hélicoptère de secours, et le skieur autrichien de 27 ans a dû être transporté en traîneau au bas de la piste.
Un hélicoptère de tourisme a ensuite été réquisitionné, mais Lanzinger n’a finalement pu être opéré que six heures après son accident !

Comme il avait de graves lésions vasculaires, sa jambe n'a pas pu être sauvée. « Malheureusement la blessure était trop importante parce qu’il semble que le pied se soit retourné plusieurs fois sur lui-même et cela a vraisemblablement endommagé la jambe et les tissus », a déclaré un médecin de l’hôpital d’Oslo, où Lanzinger a été opéré deux fois depuis sa chute dimanche.

Pour Adrien Duvillard, dont la vie a dépendu d'un transfert en hélicoptère après un accident à Wengen il y a onze ans, c'est tout simplement de l'amateurisme : « Des courses organisées de façon amateur, des décisions prises à la dernière minute… Il faut revoir tout le format actuel de la Coupe du monde de ski. A multiplier des courses un peu partout dans le monde, on n’arrive pas à avoir une sécurité optimale à chaque épreuve. Il faudrait des grand-prix où, sur une semaine, on met toutes les courses au même endroit avec toute la sécurité qu’il faut. »

Jean-Luc Crétier dénonce pour sa part l’augmentation de la vitesse en ski : « Avant, on faisait des virages pour nous ralentir. Maintenant, on accélère tellement dans les virages que si on n’est pas à l’aplomb du ski, les skis sortent plus vite que vous de la courbe, et là c’est dramatique. […] Malheureusement, Lanzinger a fait une faute de trajectoire et les drames sont de plus en plus récurrents aujourd’hui. »

La rédaction