RMC Sport

Rendez-vous à Sotchi !

Martin Fourcade en or

Martin Fourcade en or - -

Les équipes de France de ski et de snowboard peuvent tirer un bilan plus que positif de leur hiver 2012-2013. Avec 85 podiums et 19 médailles mondiales, Martin Fourcade et sa bande peuvent nourrir de belles ambitions en vue des Jeux Olympiques de Sotchi.

Si la saison en freestyle et snowboard n’est pas totalement terminée, l’équipe de France peut déjà tirer un premier bilan plus que positif de son hiver. Avec 85 podiums au compteur, les Français n’ont certes pas atteint l’objectif ambitieux des 100 podiums, mais ils peuvent s’appuyer sur de bien belles garanties en vue des Jeux Olympiques de Sotchi en 2014. Avec 19 médailles récoltées lors des différents championnats du monde, les skieurs et snowboardeurs ont répondu aux attentes d’un grand évènement. Quatre à Schladming en ski alpin, cinq en biathlon à Nove Mesto, quatre en combiné nordique à Val Di Fiemme, cinq en freestyle à Voss-Oslo et une en snowboard à Stoneham.

Une belle moisson, parfaitement orchestrée par les deux chefs de file : Jason Lamy-Chappuis et Martin Fourcade. Si le premier a perdu le gros globe de cristal de la Coupe du monde, qu’il trustait depuis trois ans, il a été irréprochable aux Mondiaux de Val Di Fiemme. Avec quatre breloques en quatre courses (dont trois en or), « Jez » est entré un peu plus dans la légende de son sport en devenant le premier athlète à décrocher une médaille sur chaque épreuve d’un championnat du monde de combiné nordique. L’histoire, Martin Fourcade l’a également marquée cette saison en biathlon. En s’offrant les cinq globes de cristal mis en jeu cet hiver, le Catalan est devenu le deuxième biathlète à réaliser le Grand Chelem après Raphaël Poirée, en 2004.

Avec 19 podiums en 26 courses (dont 10 victoires), cinq médailles mondiales et cinq globes, le cadet des frères Fourcade a bien mérité un peu de repos… avant de repartir au combat pour les JO de Sotchi. Si la saison a été moins clinquante pour Tessa Worley, elle n’en reste pas moins satisfaisante. Championne du monde de géant à Schladming, la Française a su répondre présente sur un grand rendez-vous pour s’offrir le premier titre de sa carrière. Avec quatre podiums en Coupe du monde, la puce du Grand-Bornand n’a pas à rougir de « sa saison bien réussie ». Alexis Pinturault fait également partie des belles satisfactions de l’hiver.

Marion Rolland, la belle histoire de l

Même s’il est revenu des Mondiaux de Schladming sans breloque autour du cou, le skieur de Courchevel a confirmé son incroyable talent. Sept podiums en Coupe du monde, dont trois victoires et des championnats du monde convaincant (trois 6e places et une 5e place). Après une saison pleine d’enseignements, la « pépite » du ski français peut nourrir de belles ambitions pour l’événement olympique de l’année prochaine. Une compétition sur laquelle Marion Rolland défendra son nouveau statut de championne du monde de descente. Trois ans après sa triste chute aux Jeux Olympiques de Vancouver, la skieuse des Deux Alpes a écrit l’une des plus belles histoires de l’hiver.

Fini les galères, la Française a fait taire ses détracteurs en se forgeant un véritable mental d’acier. Et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Idem pour David Poisson (médaillé de bronze en descente) et Gauthier de Tessières (médaillé d’argent en super-G). Médaillés aux Mondiaux de freestyle, Jean-Frédéric Chapuis (en or en skicross), Benjamin Midol (2e en skicross), Ophélie David (3e en skicross), Thomas Krief (3e en halfpipe) et Anaïs Caradeux (2e en halfpipe) intègrent haut la main le clan des bonnes notes de l’hiver. Maintenant, les têtes vont doucement se tourner vers Sotchi, où Fabien Saguez, DTN du ski français, a déjà fixé ses objectifs : 15 médailles, dont 5 en or. Au vu de cette saison, il n’y a rien d’insurmontable…

Alexandre Mispelon