RMC Sport

Et Kristoffersen fit taire Schladming…

Henrik Kristoffersen

Henrik Kristoffersen - AFP

Au terme d’un scénario de deuxième manche complètement dingue, Henrik Kristoffersen a maté Marcel Hirscher devant son public à Schladming et a pris sa revanche après son élimination en première manche à Kitzbühel.

C’était une baston sous les projecteurs. Un combat de boxe sur le ring de la Planai de Schladming. Un remake, déjà vu, mais qui fonctionne à chaque fois et dont les prochains épisodes seront forcément aussi passionnants. Pour la 9e fois de la saison, Marcel Hirscher termine deuxième d’une épreuve de Coupe du monde. Ce mardi soir, il est descendu de la première marche pour 9 centièmes en faveur d’Henrik Kristoffersen. 

« Henrik mérite la victoire à 100%, a reconnu l’Autrichien. Il a skié intelligemment. C’est super de le regarder car il est l’un des plus brillants skieurs. Ce n’est pas dur de prendre une 9e fois la 2e place cette saison. » La nuit était pourtant parfaite pour que l’enfant chéri réussisse le doublé Kitzbühel-Schladming, devant plus de 40 000 spectateurs. Les fumigènes rouges et les drapeaux de la Wunderteam annonçaient un vent de folie après une première manche enlevée par Kristoffersen pour 52 centièmes.

A voir aussi >> Schladming (slalom) : Lizeroux 4e

Une faute sur la fin pour Hirscher

Comme à son habitude, Marcel Hirscher a dansé sur le deuxième run. Le voltigeur autrichien a réchauffé les cœurs et le chronomètre en plaçant le Russe Khoroshilov à plus d’une seconde à mi-parcours. Son solo exceptionnel a connu une faute dans le dernier tiers du parcours. L’inverse de Kristoffersen. Le Norvégien a construit son succès sur la fin, après avoir été en retard dans le mur. 

« Je ne savais pas que l’arche finale s’allumait verte quand tu étais en avance aux intermédiaires et rouge lorsque tu étais en retard. Pendant la 2e manche, je me suis dit "ne regarde pas". J’ai vu rouge et j’ai entendu le public hurler, je me suis dit "mince, il faut que j’accélère" a avoué Kristoffersen en conférence de presse. Revanche est prise après son élimination en 1ère manche à Kitzbühel dimanche, même s’il reste à 60 points de son adversaire au classement du globe de la spécialité.

Kristoffersen : « Un peu ma course à la maison »

En plus, dans la Mecque du slalom, où il avait été chahuté lors de ses deux précédents succès. « L’an passé, lors de ma victoire, quelqu’un m’avait jeté une bouteille de coca et m’avait raté, a raconté Kristoffersen. Cela reste une super course, c’est un peu ma course à la maison. » Une pique dans le jardin de Hirscher, avant d’ajouter que l’Autrichien reste « le roi ».

A voir aussi >> Schladming : c’est la night de l’année !

Les champions et tous les autres ont été acclamés. Victime d’une chute qui l’a pratiquement mené sous la banderole d’arrivée, l’Américain Robbie Kelley a tenu à remonter 30 mètres plus haut, pour reprendre son parcours et finir en héros, la bouche encore pleine de neige. Celle de Hirscher est pleine du goût de la revanche. Ça sera le 19 février lors du slalom des Mondiaux, à Saint-Moritz.

M.M. à Schladming