RMC Sport

Fanara : « J’ai pris un abonnement »

-

- - -

Troisième du géant d’Adelboden, le skieur de Praz-sur-Arly monte sur un podium de Coupe du monde pour la deuxième fois consécutive, après sa troisième place mi-décembre à Alta-Badia. Mais il veut voir plus haut.

Thomas Fanara, que ressentez-vous après cette troisième place ?
Je suis vraiment satisfait. Sur la deuxième manche, je savais que « Priou » (Cyprien Richard, ndlr) était en tête. J’ai donné le maximum et j’ai fait une petite erreur au milieu. Je ne sais pas ce qu’elle me coûte. Ça commence à m’agacer un peu de voir Cyprien finir devant moi à chaque fois ! Mais c’est de bonne guerre. J’espère que la prochaine fois, je serai devant.

A l’instar de Cyprien Richard, vous restez en tout cas sur le podium…
J’ai pris un abonnement. Quand ça se passe comme ça, c’est facile. Deux doublés en deux courses… Je crois qu’on peut remercier nos coaches, qui font du bon boulot. Ces dernières années, on faisait des résultats, mais on ne montait pas sur les podiums. On n’a pas changé grand-chose par rapport à ce qu’on faisait, mais l’équipe est arrivée à maturité. Ça paye.

Pensez-vous avoir votre place parmi les meilleurs géantistes du monde ?
Oui, c’est sûr, mais il ne faut pas s’arrêter là. J’ai fait deux fois troisième et il reste encore deux marches.

Comment expliquez-vous la réussite actuelle des skieurs techniques français ?
A l’entraînement, il y en a toujours un pour pousser les autres. On est une équipe compacte qui s’entend bien. Le ski alpin est un sport individuel, mais on s’entraîne en groupe. C’est peut-être le secret.

Jean-Baptiste Grange, 19e ce samedi, semble en revanche un peu plus en difficulté cette saison…
Avec Jean-Baptiste, on se connaît très bien. On s’est blessé exactement le même jour (en janvier 2010, ndlr) et on a fait notre rééducation ensemble. Il a peut-être un petit coup de moins bien, mais j’ai confiance en lui. Il va rebondir. Il ne faut pas lui mettre la pression.