RMC Sport

Grange : « J’ai Sotchi dans un coin de la tête »

Jean-Baptiste Grange de retour sur les skis après avoir été opéré du genou au printemps

Jean-Baptiste Grange de retour sur les skis après avoir été opéré du genou au printemps - -

De retour sur les skis après avoir subi une deuxième opération au genou au printemps dernier, le slalomeur français ne se met pas d’obligation dans la défense de son titre de champion du monde. C’est plutôt aux Jeux Olympiques 2014 à Sotchi que vont ses pensées.

Jean-Baptiste, comment se passe votre rééducation ?

Ça va mieux, ça a été long, mais mon genou est solide, et mon dos va mieux aussi. Je remonte sur les skis jeudi. C’est une grosse étape. J’ai envie de retrouver la neige, et ça va me permettre de faire l’état des lieux pour voir ce qu’il me reste à travailler. La suite va être d’alterner l’entraînement, le ski, et la préparation physique. Je ne vais pas trop me presser.

Ressentez-vous une appréhension ?

Oui, et elle va rester tout au long de l’hiver quand les conditions seront difficiles, avec du vent, de la glace. On repense aux galères qu’on a pu avoir, et à la blessure. Mais après deux ou trois pistes, on s’aperçoit que le genou est à peu près comme avant.

Le fait que vous ayez déjà subi une opération vous a-t-il aidé ?

Je sais ce qu’il m’attend, et c’est un sentiment mitigé. Il y a de l’ennui mais aussi une expérience qui permet d’aborder mieux la situation. Ceci étant, je n’ai pas fait les mêmes techniques d’opération, celle-ci est plus douloureuse, notamment pendant la rééducation.

Quand pensez-vous retrouver votre niveau ?

Je ne me dis pas que je dois être absolument performant aux Mondiaux (du 4 au 17 février 2013 à Schladming, en Autriche, ndlr) parce que je suis champion du monde en titre. Je veux être bien physiquement et dans ma tête sur cette reprise des skis. Il faudra peut-être accepter de ne pas être à 100% cet hiver, mais plutôt l’hiver prochain. Je veux me replacer. C’est en quelque sorte une remise à niveau avant les Jeux.

Pensez-vous à Sotchi ?

Je n’y pense pas trop. Mon quotidien consiste à retrouver la fonctionnalité de mon genou, et que mon dos aille mieux. J’ai quand même Sotchi dans un coin de ma tête parce que ce sera peut-être mes derniers Jeux, et que c’est le titre qu’il me manque (il avait dû déclarer forfait pour en 2010 pour les JO à Vancouver, ndlr).

A quand le retour à la compétition ?

Je n’ai pas d’idée précise. L’idéal serait d’être aux Etats-Unis pour faire des courses à moindre enjeu avant Beaver Creek début décembre (quatrième manche de la Coupe du monde, ndlr). Ça me semble être un timing possible à tenir. On part là-dessus et on s’adaptera.

Le titre de l'encadré ici

L’infirmerie bleue ne désemplit pas|||

Après le grand espoir Alexis Pinturault (cheville), qui ne reviendra pas avant décembre 2012, et le champion du monde de slalom Jean-Baptiste Grange (genou), de retour début décembre, c’est un autre fer de lance du ski français qui est arrêté. Lors d’un entraînement en Super-G à la Parva au Chili, Adrien Théaux s’est blessé à la main en heurtant la base d’un piquet. Présentant un traumatisme du poignet droit et de la main droite, il a été rapatrié jeudi dernier. Opéré, le pensionnaire du club de Val Thorens devra conserver une immobilisation du poignet pendant six semaines, période pendant laquelle il pourra malgré tout reprendre sa préparation physique. Le Tarbais a signé six podiums de Coupe du monde, avec une victoire lors de la descente de Lenzerheide en mars 2011. E.J. 

Propos recueillis par George Quirino