RMC Sport

Pinturault : « Ça fait plaisir de rebondir »

Alexis Pinturault

Alexis Pinturault - -

Deuxième du géant d’Alta Badia ce dimanche, Alexis Pinturault s’est relancé une semaine après son week-end frustrant à Val d’Isère. Le Français va pouvoir savourer son 16e podium en Coupe du monde, avant de repartir en compétition début janvier.

Alexis, quelle est votre réaction après cette belle deuxième place derrière Marcel Hirscher ?

Ça fait plaisir, surtout qu’Alta Badia est un grand classique. C’était un mano à mano. C’était quand même très serré. Pour une fois, Ligety n’a pas écrasé la concurrence comme il avait l’habitude de le faire la saison dernière. Du coup, ça a été une très belle course, une très belle deuxième manche car tout s’est fait à ce moment-là et les écarts sont très serrés.

En plus, Ted Ligety (3e) a montré qu

Ça fait du bien. Je ne sais pas si ça rassure, mais ça fait du bien. Surtout qu’Alata Badia est une piste qui lui convient, qu’il affectionne et où il va vite. Il s’est fait battre dans son jardin.

Cette performance vous permet de vous relancer après le week-end amer de Val d

A Val d’Isère, je termine quatrième du géant. Ce n’est pas négatif, mais il y avait de choses à régler, notamment au niveau de mon matériel. J’avais fait des choix qui n’étaient pas spécialement judicieux. Derrière, j’ai pu me reconcentrer, en faisant des bons tests lundi. Je suis arrivé ici dans de bonnes dispositions. En plus de ça, il n’y a pas eu que le géant à Val d’Isère. En slalom, ça a encore moins souri, avec un abandon. Donc, ça fait plaisir de rebondir et de remonter sur le podium.

Avec trois podiums en trois jours (Théaux en super-G et Clarey en descente), le ski masculin français va très bien

L’équipe marche vraiment bien. Mais rien n’est fait, tout reste à faire. Ça fait plaisir et il faut surtout se servir de ça. Trois podiums en trois courses, ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé. En plus, c’est arrivé dans trois disciplines différentes. Ça fait vraiment du bien.

Que vous inspire la mauvaise période des Françaises ?

Malheureusement, je n’ai pas vu la course d’aujourd’hui à Val d’Isère. Tessa (Worley), qui est out pour l’hiver, était l’une des favorites du circuit. Avec ces blessures, les filles ont un peu plus de mal. Pour le moment, c’est forcément une année un peu délicate.

Quel est votre programme pour les fêtes ?

Après Noël, on va repartir à l’entraînement. Les compétitions reprendront à partir du 5 janvier. On a un peu de temps, alors que normalement je devais réattaquer le 1er janvier. Mais le City Event prévu à Munich a été annulé en raison du manque de neige.

La rédaction