RMC Sport

Shiffrin s’offre un record de victoires, Paris réussit le doublé

Mikaela Shiffrin

Mikaela Shiffrin - @AFP

L'Américaine Mikaela Shiffrin a remporté le slalom de Coupe du monde de ski alpin de Semmering (Autriche) samedi, sa 15e victoire en 2018, un record sur une année civile. Chez les hommes, Dominik Paris a devancé deux Autrichiens dans le super-G de Bormio.

Après une décevante 5e place sur le géant la veille, l'Américaine Mikaela Shiffrin a rappelé qui était la patronne du ski mondial en remportant le slalom de Coupe du monde de Semmering (Autriche) samedi, sa 15e victoire en 2018, un record sur une année civile.

L'étonnante baisse de régime sur la seconde manche du géant de vendredi (5e finalement après avoir pourtant dominé la 1re manche) a donc été vite oubliée. Mikaela Shiffrin a repris sa marche en avant pour s'emparer seule du record de victoires en Coupe du monde sur une année civile (15), jusque là co-détenu avec l'Autrichien Marcel Hirscher (14 victoires également en 2018).

Autre record que la double tenante du gros globe ne souhaitait plus partager, celui du nombre de succès en slalom: elle en compte désormais 36, un de plus que la légende autrichienne Marlies Schild. La souriante blonde survole sa discipline favorite: elle a remporté 13 des 14 derniers slaloms de Coupe du monde (incluant deux parallèles), dont les 5 disputés cette saison (un parallèle).

Dominik Paris contrarie le clan autrichien

L'Italien Dominik Paris, déjà vainqueur vendredi de la descente, a lui remporté samedi le super-G de Coupe du monde de Bormio (Italie), s'adjugeant pour un seul petit centième un superbe doublé sur la Stelvio.

Pendant longtemps, on a pensé que se préparait un triplé autrichien à Bormio, quand les trois premières places étaient occupées par Matthias Mayer, Vincent Kriechmayr et Max Franz. Mais avec le dossard N.16, se préparait Dominik Paris et son réservoir de confiance rempli à ras bord par sa victoire vendredi en descente sur cette même Stelvio, qui n'avait pas accueilli de super-G depuis 10 ans. Et après avoir réussi le doublé 2017-2018 en descente, Paris en a réussi un autre, descente et super-G sur deux jours.

Moins propre que vendredi, l'Italien a construit son succès dans la partie finale du parcours où grâce à ses qualités de glisse, il a réussi à gratter un petit centième de seconde sur Mayer, qui doit se contenter de la deuxième place. Le succès de Paris n'a ensuite été menacé que par Kilde, finalement 3e et meilleur des Norvégiens, qui n'ont pas passé un très bon week-end à Bormio. Le Français Johan Clarey a terminé 9e.

RMC Sport avec AFP