RMC Sport

Worley: "Maintenant, il faut aller jusqu’au bout"

Tessa Worley

Tessa Worley - AFP

Partie à la faute lors de la seconde manche du géant de Courchevel, la skieuse française Tessa Worley espère un autre épilogue ce lundi lors du géant de Lienz, en Autriche. Invitée de l’Intégrale Sport sur RMC, la championne du monde de la discipline en 2013 y croit.

Tessa Worley, un géant vous attend ce lundi à Lienz alors que les fêtes de Noël viennent à peine de se finir…

C’est vrai que ça s’enchaîne assez rapidement mais le break de Noël a été très bon et a fait beaucoup de bien. On a eu un peu d’entraînement après l’étape de Coupe du monde de Courchevel. J’ai eu quatre jours de bons repos, sans mettre les skis aux pieds. On en profite pour penser à autre chose qu’à la saison. On refait le plein d’énergie.

Que retenez-vous de l’étape de Courchevel, où vous êtes sortie lors de la deuxième manche du géant ?

Sur le coup, c’était plutôt décevant car la course ne s’est pas passée comme je le souhaitais. Malgré tout, on retient plein de belles choses. J’ai été satisfaite du ski que j’ai pu produire sur cette course. C’était une ambiance incroyable, les conditions étaient super bonnes. C’était une belle étape de Coupe du monde.

Qu’attendez-vous du géant de Lienz ?

Je n’ai pas vraiment d’attentes en particulier. Je dois arriver à reproduire le ski que je peux faire à l’entraînement et aussi à Courchevel sur la première manche (elle avait réalisé le troisième temps, ndlr). Je dois tout simplement faire ce que je sais faire. On verra ce que ça peut donner. A Courchevel, je n’étais pas très loin du vrai…. Maintenant, il faut aller jusqu’au bout.

Il fait très chaud pour la saison en ce moment. Ça vous pénalise ?

Bien sûr, on est touché par ça. Dans nos stations, ce n’est pas forcément évident. Le paysage ne va pas avec la période. Grâce à beaucoup de travail, ils ont réussi à maintenir beaucoup de courses dans de super conditions. Partout en Europe, il ne fait pas si froid. On est un peu à la recherche de la neige mais pour le moment ça se passe relativement bien.