RMC Sport

Violences sexuelles dans le patinage: le prochain président de la fédération sera connu en mars

Après la démission de Didier Gailhaguet, survenue à la suite des révélations de violences sexuelles dans le monde du patinage, la Fédération française des sports de glace (FFSG) se réunira le 14 mars en assemblée générale extraordinaire pour désigner un nouveau président.

Les candidats devront se manifester au plus tard deux semaines avant l'élection. Après la démission du président Didier Gailhaguet, ébranlé par les révélations de violences sexuelles dans le patinage artistique, la Fédération française des sports de glace (FFSG) va élire son successeur lors d'une assemblée générale extraordinaire prévue le 14 mars prochain.

Comme le souligne le quotidien L'Équipe, la présidente par intérim Maryvonne Del Torchio (présidente du conseil fédéral, organe de surveillance et de contrôle de la fédération) était tenue de convoquer cette réunion. Celle-ci aura lieu à Paris et à seulement quatre jours des championnats du monde de patinage artistique, qui débuteront le mercredi suivant à Montréal.

La démission de Didier Gailhaguet est survenue samedi 8 février. "Dans un souci d'apaisement, j'ai pris avec philosophie, dignité, mais sans amertume la sage décision de démissionner", avait-il annoncé aux journalistes à la sortie d'un conseil fédéral extraordinaire, mettant fin à un long règne qui avait commencé en 1998, avec une parenthèse entre 2004 et 2007.

"Dysfonctionnement général"

L'homme de 66 ans a été mis sous pression par de nombreuses voix du monde du sport, dont celle de la ministre Roxana Maracineanu qui déplorait un "dysfonctionnement général" au vu des témoignages apportés par d'anciennes patineuses. Plusieurs d'entre elles ont affirmé avoir été violées et agressées sexuellement par des entraîneurs entre la fin des années 1970 et le début des années 1990, quand elles étaient adolescentes.

Didier Gailhaguet a notamment été accusé d'être responsable du retour d'un des mis en cause, Gilles Beyer, dans le circuit du patinage alors qu'il avait fait l'objet de signalements pour des comportements "inappropriés" avec des patineuses. Cet entraîneur avait pourtant été mis à l'écart en 2001 par le ministère des Sports, après une enquête administrative. Le désormais ex-président nie toutefois l'avoir protégé.

JA