RMC Sport

Vonn-Riesch : les Françaises jugent le choc

Maria Riesch

Maria Riesch - -

Lindsey Vonn et Maria Riesch seront les têtes d’affiche ce samedi (10h30) de la descente dames de Val d’Isère. A quelques heures du duel tant attendu, le camp français livre son verdict.

« Je rêve d’être un peu comme Maria et Lindsey. Toujours à fond dans leur ski, sans jamais avoir de regrets. C’est très rare dans le ski alpin de ne rien rater. Il faut beaucoup de talent pour ça. Quand tu regardes ces deux filles, elles ont 90 % de réussite dans leurs courses, alors que nous, les autres, on passe 50% de notre temps par des moments difficiles. » Sandrine Aubert est admirative du talent de Lindsey Vonn et de Maria Riesch. Et même si elle ne sera pas au départ de la descente de Val d’Isère, étape comptant pour la Coupe du monde, la Française sera quand même aux premières loges pour assister au duel que se livreront l’Américaine et l’Allemande sur la piste Oreiller-Killy.

« Ce n'est pas évident de dire laquelle est la plus forte, juge pour sa part Tessa Worley, encore auréolée de sa victoire sur le slalom géant de Saint-Moritz (Suisse). Maria fait un meilleur début de saison. Mais rien n'est encore joué. Lindsey, elle sait faire. Elle est très forte, mais pas imbattable, surtout dans les disciplines techniques. » D’autant que celle que l’on appelait encore Lindsey Kildow il y a trois ans (avant son mariage avec l’ancien skieur Thomas Vonn) sera en terrain connu à Val d’Isère.

Riesch la favorite

La native de Saint-Paul, dans le Minnesota, a déjà connu le succès au sein de la station savoyarde, deux fois en descente (2005, 2006) et l’année passée en super-combiné (2009). « Je me sens bien à Val d'Isère, confirme Vonn. Je suis heureuse d'être de retour ici, où j'ai gagné une vache (Olympe) il y a quelques années. J'adore cette piste et je suis impatiente de courir ce week-end. »

La motivation de l’Américaine lui suffira-t-elle pour oublier les 145 points de retard qu’elle accuse aujourd’hui sur sa rivale au classement général de la Coupe du monde ? Une rivale qui s’est offert début décembre les deux descentes de Lake Louise. La descente, LA spécialité de Vonn. « Actuellement, je pense que la plus forte, c'est Maria Riesch, affirme le responsable du groupe de vitesse féminin, Laurent Chrétien. Parce qu'elle est plus grande (rires). Sérieusement, on s'est entraîné avec elle cet été, et elle est plus complète que Lindsey Vonn. Avant le début de la saison, j'avais dit que c'était ma favorite pour le gros globe. Elle est capable de gagner dans toutes les disciplines, même en gérant bien ce qu'il lui reste comme travail à fournir dans chaque discipline. » Riesch favori des « bookmakers » français… Vonn sait ce qu’il lui reste à faire pour déjouer les pronostics.

Alix Dulac avec Jérôme Sillon à Val d'Isère