RMC Sport

Glory 66: un superbe KO pour Doumbé, Meksen enchaîne

Le Glory, principale organisation de kickboxing, avait posé samedi ses valises au Zénith de Paris-La Villette le temps d'une folle soirée (sur RMC Sport). Soirée qui a réussi aux Français, puisque Cédric Doumbé et Anissa Meksen ont tous les deux conservé leurs ceintures avec brio.

Alim Nabiyev était le dernier homme à avoir battu Cédric Doumbé. C'était sur décision, en mars 2018 au Glory 51. Depuis, le kickboxer français avait enchaîné quatre victoires et récupéré la ceinture de champion welterweight de l'organisation. Une ceinture qu'il remettait en jeu samedi soir lors du Glory 66 au Zénith de Paris-La Villette (sur RMC Sport) face à un certain... Alim Nabiyev.

>> Cliquez ici pour découvrir les offres de RMC Sport et suivre le Glory

Mais cette revanche, à domicile, a largement souri à Doumbé. Devant un public acquis à sa cause, le Français a d'abord pris la température dans le premier round. Avant de faire parler la foudre. Dans la deuxième reprise, "Doumced" a envoyé l'Azéri au tapis d'un énorme crochet du droit. Et alors que Nabiyev s'est relevé une première fois au bout du décompte, il lui a aussitôt sauté dessus pour terminer le combat d'une nouvelle droite, et cette fois laisser son adversaire au sol durant de très longues minutes. "Je suis content, je repense à tout le travail effectué en amont, s'est-il félicité. Et Dieu sait que j’ai travaillé dur. Je n’ai pas les mots… Je suis tellement content."

La machine Meksen a encore frappé

Chez les filles, Anissa Meksen a elle aussi fait le show. La Française au palmarès incroyable, dix-sept fois championne du monde, était elle opposée à la Suédoise Sofia Olofsson. Et ne lui a laissé aucune chance. Dès la première reprise, la machine Meksen a envoyé un énorme high-kick au visage de son adversaire, lui éclatant l'arcade droite dans un bruit sourd. Une blessure forçant l'intervention du docteur, puis l'arrêt du combat, pour une nouvelle victoire par TKO, donc.

"C’est ma cinquième ceinture au Glory, j’ai l’impression d’avoir battu toutes les top fighters de ma catégorie, donc je suis très, très fière de moi ce soir, a-t-elle réagi au micro de RMC Sport. J’ai vu l’opportunité sur le high-kick, et ça a payé directement. Ensuite je me suis dit que j’allais la finir aux poings, ouvrir un peu plus sa plaie pour qu’on l’arrête. C’est dur, mais c’est la vérité. […] Mon objectif, c’est maintenant de perdurer."

RMC Sport