RMC Sport

UFC: après sa victoire contre Rozenstruik, Gane se dit "prêt" pour un combat pour le titre

Ciryl Gane a étendu sa série de victoires en MMA avec un huitième succès en autant de combats dans la nuit de samedi à dimanche à Las Vegas. Victorieux par décision unanime de Jairzinho Rozenstruik, le Français de 30 ans s’est ensuite montré très clair au micro de RMC Sport: "Bon Gamin" veut une chance pour le titre des poids lourds de l’UFC.

Sa frustration à l’issue du combat en dit long sur ses ambitions. Sans trembler, Ciryl Gane a dominé Jairzinho Rozenstruik samedi soir à Las Vegas. Auteur d’une prestation maîtrisée de bout en bout, le Français l’a finalement emporté sur une décision unanime des juges (50-45) et cinq rounds à rien. Invaincu après huit duels en MMA, "Bon Gamin" a enchaîné un cinquième succès à l’UFC mais aurait voulu faire encore mieux.

"Il faut quand même que j’apprenne à aimer mes victoires. Mais j’ai toujours eu ça... A partir du moment où je ne finis pas un combat avant la fin ou que je ne fais pas un truc de fou et de malade, j’ai un petit goût amer dans la bouche, a estimé le Français de 30 ans au micro de RMC Sport. J’ai quand même maîtrisé le combat. Les puristes du MMA diront qu’il y a cinq rounds à zéro et que j’ai bien géré le combat. Mais il y a quand même un petit goût amer."

>> L'UFC revient sur RMC Sport, abonnez vous ici pour ne rien manquer de toutes les soirées de l'année

Gane voulait finir Rozenstruik

Ambitieux comme jamais, Ciryl Gane voulait marquer les esprits contre son rival surinamien. Surtout, le membre de la MMA Factory souhaitait l’emporter par KO ou TKO pour envoyer un gros signal à la concurrence.

"En vrai de vrai, oui, j’aurais voulu le finir au sol. J’aurais préféré le finir au sol, a encore estimé le toujours invaincu en MMA. C’est quelqu’un d’extrêmement dangereux. Attention ce n’était pas n’importe qui en face de moi. […] La base c’était de ne pas prendre de coups de sa part. On avait pour objectif de terminer le combat avant la fin pour avoir un peu de bonus par-ci par-là [il sourit]. Mais bon, ce n’est pas grave. On rentre quand même avec la victoire et un combat géré."

Gane: "Je rentre dans les petits papiers"

Face à un adversaire mieux classé que lui parmi les challengers de la catégorie poids lourds, Ciryl Gane a fait preuve d’une belle maîtrise. Si bien que le Français ne s’en cache plus, il espère avoir rapidement une chance pour la ceinture de l’UFC. Un titre que Stipe Miocic remettra en jeu dans la nuit des 27 et 28 mars face à Francis Ngannou (en direct sur RMC Sport).

"Je ne veux personne (en particulier). Je m’en fous des noms des gens. Je m'en fous de qui. Ce que je veux c’est aller le plus haut possible, a encore lancé Ciryl Gane après sa victoire face à Rozenstruik. Je pense que je rentre dans les petits papiers. Vraiment, je veux que les gens me prennent au sérieux et que les gens sachent que je suis prêt. Si vous voulez me mettre pour le titre, allons-y. Il n’y a aucun problème. J’ai prouvé que je pouvais faire un combat en cinq fois cinq minutes sans aucun problème. J’aurais encore pu faire cinq rounds derrière. Je me sens ready (sic). J’ai géré le combat face à un challenger numéro trois extrêmement dangereux. Je pense que je réponds présent."

Jean-Guy Lebreton