RMC Sport

Gasquet : « Des pistes avec des entraîneurs étrangers »

Richard Gasquet

Richard Gasquet - -

Invité du TP Show, Richard Gasquet est revenu sur la formidable saison qu’il vient de vivre, ponctuée par une participation au Masters. Le n°1 français évoque également sa quête d’un nouvel entraîneur après sa séparation avec Riccardo Piatti.

Richard, vous sortez d'une formidable saison, durant laquelle vous semblez avoir franchi un cap...

C’est vrai que je me suis bien senti cette saison. J’avais déjà fini dans les dix premiers l’an passé, mais j’ai pris conscience de beaucoup de choses cette année. Je pense désormais me rapprocher des meilleurs. J’ai encore beaucoup perdu contre eux mais je sens que je peux les battre. Je commence à y croire de plus en plus en tout cas. Ça laisse de belles perspectives pour le reste de ma carrière.

Qu'est-ce qui vous manque pour pouvoir gagner un tournoi du Grand Chelem ?

Il me manque un peu tout. Il faut que j’avance un peu plus dans la balle, que je sois plus fort physiquement, que je serve un peu mieux, que je monte davantage au filet. J’ai beaucoup joué cette saison, donc j’ai pu voir ce qui me manquait. Je me rapproche des meilleurs, c’est vraiment excitant pour la suite. Aujourd’hui, ils sont plus forts. A moi de trouver les clés pour progresser. J’ai très envie de pouvoir les battre par la suite.

Vous êtes plus serein et plus communicatif avec le public, comme s'il y avait un nouveau Richard Gasquet...

Oui, je me sens bien. J’ai plus d’expérience que par le passé. C’est vrai que je suis peut-être moins attendu que lorsque j’avais 18 ou 19 ans. Je prends beaucoup de plaisir et je mesure la chance que j’ai de jouer sur des grands courts avec beaucoup de monde. C’est sûr que j’ai envie de le faire partager de plus en plus. J’ai joué de beaux matches cette saison, ça donne envie de revenir et essayer d’aller encore plus haut.

« Une équipe pour gagner la Coupe Davis »

La Coupe Davis fait-elle partie de vos objectifs prioritaires ?

Je pense que la Coupe Davis est plus abordable pour nous, les joueurs français, que gagner un Grand Chelem. On a vraiment une équipe très forte pour la gagner. Cette année, c’est vrai que j’étais moins là. Je suis très motivé mais les paroles ne comptent pas, il faut agir. Je vais tout faire pour gagner la Coupe Davis.

Comment avez-vous vécu le départ de Riccardo Piatti, l"un de vos coaches avec Sébastien Grosjean ?

J’ai été un peu surpris. Maintenant, c’est le sport. Il avait d’autres offres à côté. Il faut l’accepter. J’ai été déçu mais je vais faire en sorte de retrouver quelqu’un prochainement. L’entraîneur est très important, mais tout doit venir de moi. Ça n’impactera pas ma saison 2014. J’ai quelques pistes avec des entraîneurs étrangers qui ont joué auparavant au haut niveau. Ce n’est pas impossible que ce soit un Espagnol. On verra bien dans les jours qui viennent. C’est important de régler ça pour partir avec un deuxième entraîneur sur les prochaines tournées.

A lire aussi :

>> Coupe Davis : Les Tchèques conservent leur trophée

>> Djokovic, un finish royal

>> Gasquet-Piatti : drôle de fin…

TP Show