RMC Sport

Pierre-Hugues Herbert: "Murray met une mauvaise ambiance sur le terrain"

Andy Murray

Andy Murray - AFP

Le tennisman français, spécialiste de double avec Nicolas Mahut, Pierre-Hugues Herbert était l’invité de Direct Laporte ce dimanche sur RMC. L'occasion de revenir sur sa belle saison mais aussi d'évoquer le tempérament d’Andy Murray, au sommet du tennis mondial ce dimanche après son triomphe au Masters de Londres.

Andy Murray est donc vraiment le nouveau roi du tennis mondial. Vainqueur en deux sets de Novak Djokovic en finale du Masters ce dimanche à Londres, le Britannique a prouvé qu’il n’avait pas volé sa place de numéro un mondial. Mais qui est-il vraiment ? Dans Direct Laporte ce dimanche sur l’antenne de RMC, le tennisman français Pierre-Hugues Herbert, qui l’a notamment affronté (et battu) en double en demi-finale du Masters 1000 de Monte-Carlo cette année, a évoqué un homme aux deux visages.

« En dehors des courts, Andy est quelqu’un de très bon, juge le spécialiste du double. Quand on le côtoie, ça a l’air d’être une personne assez attachante. On a un autre personnage sur le terrain, quelqu’un de râleur, de très noir qui se plaint tout le temps. Dès que ça ne va pas dans son sens, il s’énerve. Parfois, on a presque l’impression qu’il insulte son box. Ça ne colle pas forcément avec l’image qu’on a de lui en dehors. »

"Il se plaint tout le temps"

Si Pierre-Hugues Herbert dépeint un joueur au sale caractère, il assure ne pas être perturbé plus que ça. « Quand on est sur le terrain ça ne dérange pas forcément car il y a beaucoup de bruit entre les points. Mais ce qui est certain, c’est qu’il met un peu une mauvaise ambiance sur le terrain. Il se plaint tout le temps. A chaque fois, ce n’est jamais bien. Même quand il gagne un point, il est quand même énervé. Quand on ne partage pas cet état d’esprit sur le terrain, ça peut vous influencer. C’est un état qu’il doit rechercher pour être performant. Ça lui permet de trouver l’agressivité. On a un peu le même personnage chez nous avec Benoît Paire qui est une personne extrêmement gentille mais qui est capable de se mettre dans des états pas possible sur le terrain. »

Et le Français de raconter comment le numéro un mondial est aussi très doué avec les… arbitres. « Pour éviter de prendre un point de pénalité, il crie « fuck… » et il ajoute un petit « us » ce qui donne « focus » qui veut dire « concentre-toi. » » Balaise Andy. 

A lire aussi>> Toute l'actu du tennis