RMC Sport

Simon, plus belle la vie

Gilles Simon

Gilles Simon - -

Gasquet forfait pour cause d’angine, c’est l’Allemand Zverev que le Niçois, vainqueur expéditif de Kohlschreiber, affrontera en finale ce dimanche à Metz. Une façon idéale de se relancer à deux mois de la finale de la Coupe Davis…

Timothé : voyez la différence ! Ce pourrait être le slogan du nouveau Gilles Simon. Papa depuis le 2 septembre d’un petit garçon portant ce prénom, le Niçois gagne de nouveau. Et ça change. Avant le début de cet Open de Moselle où il n’avait jamais franchi le premier tour par le passé, il ne comptait que neuf misérables succès sur le grand circuit cette saison. A Metz, Simon a déjà remporté quatre victoires. Et il a réussi « l’un de ses meilleurs matches de l’année » pour écarter l’Allemand Philipp Kohlschreiber en deux manches, 6-3, 6-2 : « Ce n’était pas évident à négocier et à la sortie c’est un très bon match », apprécie le 41e joueur mondial. Simon revient en forme et vient encore compliquer la tâche de Guy Forget dans l’optique de la finale de Coupe Davis, du 3 au 5 décembre en Serbie. Lui qui, jusque-là, n’a joué que les utilités le dimanche dans des matchs sans enjeu. Ce dimanche, Simon aura l’occasion de cueillir un septième titre dans sa carrière. Pas face à Richard Gasquet, fiévreux et « au lit pour trois ou quatre jours », mais contre l’Allemand Mischa Zverev, 155e joueur mondial, issu des qualifications et qui va disputer la première finale de sa carrière. Un gaucher qui a battu Simon deux fois en deux matches : « C’était sur terre battue, là on est en salle, tempère le Français. J’ai plus d’expérience que lui. Je serai mieux avec sept titres que six. J’aime surtout gagner chaque année un titre, ça montre la régularité. » Et Timothé aura peut-être une Coupe à mettre dans sa chambre pour fêter son 24e jour sur Terre.

M.M. avec Eric Salliot à Metz