RMC Sport

Tsonga : « Je me sens de mieux en mieux »

Remis de ses douleurs au dos, le numéro un français aborde Roland-Garros en confiance.

Remis de ses douleurs au dos, le numéro un français aborde Roland-Garros en confiance. - -

Une semaine après avoir abandonné au deuxième tour du tournoi de Madrid, en raison d’une lombalgie, Jo-Wilfried Tsonga s’est rassuré ce mercredi en battant le Suisse Stanislas Wawrinka (5-7,6-4,11-9) dans un match d’exhibition à Rueil-Malmaison.

Jo-Wilfried Tsonga, comment vous sentez-vous ?
Plutôt bien. J’ai eu le temps de récupérer de mes petits problèmes. Après Madrid, j’ai coupé un petit peu. J’ai repris l’entraînement depuis samedi. Je me sens de mieux en mieux. J’ai fait un très bon match contre Stan (Wawrinka), qui est un des meilleurs joueurs de terre battue au monde. Je pense que je vais être prêt pour le début de Roland-Garros (le 23 mai).

N’avez pas peur d’avoir une certaine retenue ?
Non pas de retenue. Maintenant, il faut que j’y aille à fond. Souvent, lorsque l’épisode du dos est passé, il me laisse tranquille pendant un petit bout de temps.

Cette blessure vous a permis de couper un peu…
Oui ça m’aura fait du bien à la tête. Je suis revenu à la vie normale pendant quelques jours. Ça fait du bien de souffler, d’être en dehors des compétitions. Je reviens avec une envie débordante.

Vous allez être très attendu à Roland Garros…
En tant que n°1 français, je vais être attendu. Forcément. Mon objectif c’est de sortir de ce Roland-Garros en me disant que j’ai tout donné et que je n’ai rien à me reprocher.

Avez-vous trouvé des réponses à vos interrogations sur terre battue ?
Oui, j’ai trouvé des réponses. Peut-être pas toutes. J’aurais préféré faire des résultats encore meilleurs. Mais je sais que j’ai le potentiel pour faire de très bonnes choses. A moi de le prouver.

Le fait d’éviter les grosses têtes de séries avant les huitièmes de finale décuple-t-il vos ambitions ?
Ça ne décuple pas mes ambitions. Elles restent les mêmes. Par contre, ça va certainement me faciliter un peu la tâche pour aller le plus loin possible. Maintenant, chaque match va être difficile. J’espère que ça sera un beau tournoi.

Propos recueillis par Olivier Schwarz