RMC Sport

Tsonga juge les Maîtres

Jo-Wilfried Tsonga

Jo-Wilfried Tsonga - -

Trois ans après sa première expérience chinoise, Jo-Wilfried Tsonga va redécouvrir le monde si prestigieux des Masters dès ce dimanche à Londres par un nouveau choc contre Roger Federer. L’occasion pour le Manceau de parler de ces grands joueurs, qu’il fréquente durant toute la saison.

Groupe A

Novak Djokovic (Serbie), numéro 1 mondial 
« Je ne m’attendais pas à ce qu’il prenne une telle dimension physique. Avant, il avait du mal à enchaîner les compétitions. En quelques mois, Novak est passé du joueur qui avait besoin de prendre de la ventoline après deux tournois à un joueur capable de faire un troisième set contre Rafael Nadal avec des échanges de plus de deux minutes sans même être essoufflé. Sinon en privé, ‘‘Nole’’ est plus sérieux, plus fermé que sur le court.

Andy Murray (Ecosse), numéro 3 mondial
« Je connais bien Andy. Lui, c’est l’inverse de Novak. Sur le terrain, il va être assez fermé et pousser des coups de gueule à la McEnroe, mais à l’extérieur, il a toujours le mot pour rire. En plus, c’est un joueur très complet. Il a très peu de failles. Ce n’est pas évident de le jouer parce que des fois, tu te dis : ‘‘Où est-ce que je peux mettre la balle pour le battre ?’’ »

David Ferrer (Espagne), numéro 5 mondial
« Avec David, c’est un peu plus compliqué parce qu’il ne parle pas trop anglais. En plus, il est très timide. Donc c’est un peu plus difficile d’échanger avec lui. Mais c’est un joueur agaçant parce que techniquement, il n’est pas très fluide. Après, quoi qu’il arrive sur le terrain, c’est un guerrier. Les gens aiment ça. »

Tomas Berdych (République tchèque), numéro 7 mondial 
« Tomas s’est fait une mauvaise réputation en arrivant sur le circuit parce qu’il avait faim. Il avait envie de s’imposer tout de suite et il faisait des choses que le grand public n’appréciait pas forcément. Mais depuis, il a mis de l’eau dans son vin. Aujourd’hui, c’est un super joueur de tennis. En plus, j’ai une très bonne relation avec lui. Tous les deux, on a le même âge ».

Groupe B

Roger Federer (Suisse), numéro 4 mondial
« Je l’ai déjà joué six fois cette saison. Lui, on pourra dire qu’il m’a gâché ma carrière (rires) ! Mais j’ai bien sûr un énorme respect pour le sportif, exceptionnel, comme pour l’homme. C’est un gars très sympa, simple, gentil. Il y a un décalage entre ce qu’il est sur le terrain, plutôt fermé, et en dehors, très détendu. Quelques jours après Bercy, j’ai envie de remettre ça contre Roger. Il fait partie des êtres exceptionnels dans le tennis ». 

Rafael Nadal (Espagne), numéro 2 mondial
« Sur le court, j’admire son abnégation, tout le temps, sur chaque point. Je ne l’ai jamais vu fatigué, c’est impressionnant. Mais il est infatigable en dehors du terrain aussi ! Il a un rythme de vie incroyable. Il n’en est pas moins très sympa. On s’était retrouvés le soir après notre défaite en Coupe Davis à Cordoue. C’était rigolo. »

Mardy Fish (Etats-Unis), numéro 8 mondial 
« C’est un joueur qui a surtout évolué physiquement ces derniers temps. Il devait faire vingt kilos de plus il n’y a pas longtemps ! On le connait mal en France, mais il a un jeu très atypique, avec un service-volée performant. Je ne le connais pas bien en dehors. On se croise dans le vestiaire, pas plus. »