RMC Sport

Benneteau : « Les dirigeants de l’ATP me dérangent »

Le Tricolore est déçu par le comportement d'André Agassi... mais se montre encore plus acerbe envers les dirigeants de l'ATP

Le Tricolore est déçu par le comportement d'André Agassi... mais se montre encore plus acerbe envers les dirigeants de l'ATP - -

Interrogé sur les révélations de dopage faites par André Agassi, Julien Benneteau n’a pas pris de gants pour exprimer sa déception. Mais plus que l’image écornée de l’athlète, c’est l’attitude des dirigeants de l’ATP de l’époque qui scandalise le Français.

Julien Benneteau, que pensez-vous des aveux faits d’André Agassi, qui a confié dans son autobiographie avoir été contrôlé pour prise de drogue dure ?
C’est dommage qu’il le dise maintenant, qu’il le dise tout court d’ailleurs. C’est facile de le faire aujourd’hui. Il est à la retraite. Il culpabilise au fond de lui. Si c’est le cas, c’est qu’il a triché. Personne n’avait eu vent de ce contrôle avant qu’il ne le déclare lui-même dans son livre. Pour moi, il aurait dû vivre avec ce secret, ne pas le rendre public. Il était un tennisman hors-normes. Il a gagné tout ce qui se faisait au tennis… les Grand Chelem, la médaille olympique, le Masters.

Vous semblez amer…
C’est dommage, cela va ternir son image notamment au niveau des enfants. Aujourd’hui, il y en a plein qui jouent au tennis, qui ont le poster d’Agassi dans leur chambre et qui rêvent d’être comme lui. C’est triste pour eux. Et puis on peut également se poser la question sur les dirigeants de l’ATP.

Que voulez-vous dire ?
Que lui se charge, je ne vais pas le cautionner. Mais il se fait prendre… très bien. Il doit payer. Il n’y avait pas de commune mesure à avoir. Ce n’est pas parce que c’est Agassi. Je suis sûr que cela aurait été un autre joueur, 45e mondial à cette époque, il aurait été suspendu. Et ça, c’est le plus dur. On avait eu vent de rumeur comme quoi à l’époque, l’ATP pouvait protéger les top joueurs, en camouflant ces contrôles positifs en blessures… Ça renforce ces soupçons. Ce qui me dérange le plus aujourd’hui, ce sont les dirigeants de l’époque. J’espère vraiment du fond de mon cœur et j’en suis intimement convaincu, que cela ne se produit plus aujourd’hui.

André Agassi mérite-t-il de perdre ses titres ?
On peut se poser la question sur des sanctions rétroactives. Au Tour de France, il y a des cyclistes qui perdent leur titre après avoir été contrôlé. Il dit qu’il a menti une fois… Qu’est-ce qui nous dit que ce n’est arrivé qu’une fois ? Pourquoi ? C’est dommage, c’est dur.

La position de certains dirigeants de l’ATP à l’époque semble vous rester au travers de la gorge…
Oui. Parce que derrière, il y a des centaines de joueurs qui se déchirent et sont victimes de tricheurs. Que les mecs se chargent et trichent, c’est leur problème. Au moins, ils ont le mérite d’assumer ce risque. Dans les joueurs que je connais, je ne sais pas combien serait capable de les imiter. Mais une fois qu’ils se font prendre, cette faculté à étouffer les affaires est horrible. Là, il n’y en a qu’une seule qui sort. Et ça, c’est dur à avaler.

Eric Salliot (RMC Sport)