RMC Sport

Coupe Davis : après la qualif' des Bleus, Noah jubile... et avertit Monfils

L’équipe de France de tennis s’est qualifiée ce week-end en République tchèque (3-1) pour les demi-finales de la Coupe Davis. Le sélectionneur Yannick Noah savoure cette performance, et lance aussi un petit tacle à Gaël Monfils, pour son manque d’implication dans le groupe malgré son absence.

« Mes joueurs je les aime, j’ai envie de les motiver, de les titiller, de leur envoyer des messages codés... ». Après la qualification des Bleus en demi-finale de la Coupe Davis, Yannick Noah s’est lâché au micro de RMC. Mais si le sélectionneur apprécie distiller des messages codés, celui destiné à Gaël Monfils ce dimanche est pourtant bien explicite.

A lire aussi >> Coupe Davis : Tsonga envoie la France en demi-finale

Noah : "Richard nous envoie des messages deux fois par jour..."

Absente du groupe France pour le quart de finale en République tchèque (3-1) en raison d’un virus, la « Monf’ » a un peu irrité Noah par son manque d’implication, comparé à un autre absent de marque, Richard Gasquet. « Aujourd’hui, j’ai le sentiment qu’il y a beaucoup de joueurs en France qui ont envie de faire partie de l’aventure", explique Noah. Et ça créée une belle émulation pour faire partie de l’équipe, de l’aventure et de cette atmosphère qui est bonne et qui va peut-être gagner. Richard (Gasquet) nous envoie des messages deux fois par jour. Même si il est blessé il est avec nous. Gaël (Monfils) lui... Il est aux Etats-Unis, ça doit être le décalage…»

A lire aussi >> La vidéo délirante de Noah dans la campagne tchèque

"Monfils doit regagner sa place"

Le ton semble plutôt léger de prime abord, mais le sélectionneur n’en pense pas moins : Noah avertit clairement Monfils qu’une place dans le groupe pour le prochain tour n’est pas automatique. « Aujourd’hui, Jo (Tsonga) a vraiment puisé à l’intérieur de lui pour aller chercher ce point, il en voulait tellement. On est tellement content, ça nous tenait à cœur. Et J’espère que Gaël va gagner Washington, qu’il va se bagarrer et qu’avec ses résultats, il va regagner sa place. » Voilà qui a le mérite d'être clair.

A lire aussi >> La Grande-Bretagne file aussi en demi-finale