RMC Sport

Coupe Davis : les Bleus encore à terre

Gilles Simon

Gilles Simon - -

Le parcours de la France en Coupe Davis s’arrête une nouvelle fois en quarts de finale, comme en 2012. Gilles Simon, encore décevant avec les Bleus, s’est incliné face à Carlos Berlocq (6-4, 5-7, 6-4, 6-4). La saison est déjà terminée sur le plan collectif.

La mission semblait difficile. Les Bleus étaient dos au mur ce dimanche matin. La défaite de la paire Benneteau-Llodra face à Nalbandian-Zeballos, samedi, condamnait la France à l’exploit. Une remontée fantastique jamais réalisée par les Bleus depuis la demi-finale de Coupe Davis face à l’Italie en 1996. Et pour initier le succès, Tsonga, vainqueur vendredi de Berlocq, était mis à contribution pour défier Juan Monaco et entretenir l’espoir. Le leader des Bleus, impérial, entamait la partie avec les meilleures intentions et breakait l’Argentin d’entrée avant de dérouler (6-3, 6-3, 6-0). « Jo » remettait les pendules à l’heure et entretenait l’espoir.

Il est alors 12h30 à Buenos Aires (17h30 en France) et le mystère s’éclaircit. A moins de 20 minutes du début du 5e match, on connait à présent les deux joueurs qui disputeront le dernier simple. C’est Carlos Berlocq qui tentera d’offrir ce quart de finale à l’Argentine, tandis que côté français, c’est bien Gilles Simon qui sera chargé de porter l’estocade. Le Niçois, balayé deux jours plus tôt par Juan Monaco (7-6, 6-2, 6-4), n’a remporté qu’un seul de ses huit matches décisifs de Coupe Davis et tient ainsi entre ses mains l’avenir des Bleus dans cette Coupe Davis 2013.

Dominguez : « Une désillusion terrible pour les Bleus »

Il démarre parfaitement la rencontre et breake Berlocq d’entrée. Progressivement, le Niçois va cependant se crisper. A l’inverse, l’Argentin se libère, monte en régime et pousse Simon à la faute. Le 71e joueur empoche le premier set (6-4). Même scénario dans le début de la seconde manche, mais cette fois-ci, Simon parvient à gêner Berlocq et revient à 1-1 (7-5). Ce match s’apparente à un véritable bras de fer. Les joueurs se rendent coup pour coup, ne parviennent à gagner leur service mais l’Argentin, plus en verve, passe devant (6-4). Le Parque Roca exulte. Sous pression dans la quatrième manche, Simon va sauver cinq balles de match. La sixième sera la bonne pour Berlocq. L’Argentine est en demi-finales (6-4, 5-7, 6-4, 6-4).

La route des Bleus s’arrête en quarts de finale pour la deuxième année consécutive, après la défaite à Monaco face aux Etats-Unis en 2012. Avec l’Espagne en 2011, c’est aussi la troisième défaite d’affilée sur terre battue pour l’équipe de France. Le forfait de Richard Gasquet, blessé à la cheville droite, et surtout la défaite en double auront vraisemblablement coûté très cher aux Bleus à Buenos Aires. « C’est un échec, une désillusion terrible pour les Bleus, commente Patrice Dominguez, membre de la Dream Team RMC Sport. On pensait l’équipe de France capable de s’imposer en l’absence de Juan Martin Del Potro, le leader argentin. C’est finalement ce Carlos Berlocq qui devient le héros argentin. Triste fin de journée pour l’équipe de France... » Triste fin d’année également…

A lire aussi :

>> Revivez Simon-Berlocq

>> La République tchèque en demi-finale

>> La Serbie et le Canada prennent les devants

Jérémy Bilinski