RMC Sport

Coupe Davis : Monfils n’a pas le moral

Gaël Monfils

Gaël Monfils - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Perturbé par des problèmes personnels dont même ses coéquipiers ignorent la teneur, Gaël Monfils est arrivé à Nancy le moral dans les chaussettes. Au point que dès mardi soir, Arnaud Clément a décidé que Julien Benneteau serait son numéro deux pour le quart de finale de Coupe Davis face à l’Allemagne. « Je suis un affectif donc, forcément, quand ça touche des personnes proches, je deviens un peu plus friable, a expliqué Gaël Monfils. Dans ces cas-là, c’est mon côté solitaire : je ne le dis jamais. Je me coupe du monde, je débranche mes téléphones. J’aime bien régler mes problèmes tout seul. » Néanmoins, compte tenu de la forme qu’il affiche depuis deux jours à Nancy, le Parisien pourrait être propulsé dans l’arène dimanche, en cas de besoin.

E.S