RMC Sport

Vers une demie à Roland-Garros ?

-

- - -

L’équipe de France cherche la surface et la ville où elle disputera sa demi-finale de Coupe Davis face à l’Argentine (17 au 19 septembre). Décision probable dans huit jours.

L’euphorie de la victoire face à l’Espagne vient juste de retomber. Place maintenant à la préparation de la demi-finale face à l’Argentine qui se tiendra du 17 au 19 septembre prochains. Une question se pose désormais : où et sur quelle surface l’équipe de France va-t-elle jouer sa place en finale ? La victoire éclatante à Clermont-Ferrand (5-0) face aux Espagnols -en indoor et sur dur- a prouvé que le choix est décisif. « Ce sont les joueurs qui choisiront et la Fédération qui tranchera », répond Guy Forget, qui a tout de même sa petite idée.

Le capitaine a une préférence pour les terrains extérieurs de Roland-Garros : « Jouer à Roland-Garros devant 15 000 personnes au mois septembre où il fait parfois très beau à Paris peut être une bonne chose. » L’ambiance serait également garantie. Mais si d’aventure l’indoor est retenu, Pau, Montpellier et Strasbourg sont en piste. Tout comme Lyon, la ville-hôte du sacre de 1991.

Le choix de la Fédération française de tennis, attendu pour le 21 juillet, s’adaptera à David Nalbandian. L’ex-numéro 3 mondial, descendu au 111e rang après une cascade de blessures, est le principal épouvantail. Il a été le principal artisan de la qualification surprise des siens en Russie (3-2). « Nalbandian semble revenir en grande forme, prévient Forget. Il fait potentiellement partie des cinq meilleurs joueurs du monde. Le fait de jouer en extérieur avec des conditions parfois aléatoires peut le gêner. »

Son compatriote Juan Martin Del Potro, blessé au poignet, est très incertain. Le vainqueur de l’US Open 2009 pourrait ne pas être en mesure de défendre son titre à New York (30 août – 12 septembre), ni de tenir sa place en Coupe Davis, une semaine plus tard. Rejouer sur dur pourrait ainsi être une option.

Paul Basse