RMC Sport

Vers une nouvelle affaire Tsonga ?

Jo-Wilfried Tsonga lors du week-end de Coupe Davis à Villeneuve d'Ascq.

Jo-Wilfried Tsonga lors du week-end de Coupe Davis à Villeneuve d'Ascq. - AFP

Quatre jours après son forfait retentissant en finale de Coupe Davis en raison d’une blessure à l’avant-bras, Jo-Wilfried Tsonga est arrivé à Manille pour y disputer un tournoi-exhibition. Si sa présence est confirmée si peu de temps après son week-end raté, cette participation ferait désordre et nuirait clairement à son image.

L’appât du gain ou la raison. Tel est en substance le dilemme auquel se trouve confronté Jo-Wilfried Tsonga. Quatre jours après son week-end calamiteux de Coupe Davis conclut sur une défaite face à Wawrinka, une blessure à l’avant-bras, un couac magistral en termes de communication, un forfait en double puis en simple, des pleurs, des sifflets d’une partie du public, un sentiment d’incompréhension et surtout, un échec cuisant face à la Suisse, le numéro 1 français est arrivé à Manille pour y disputer demain un tournoi-exhibition (très) richement doté.

Selon nos informations, certains proches de Tsonga sont montés ces derniers jours au filet afin de le dissuader de se rendre aux Philippines si peu de temps après la finale de Coupe Davis. Le retrouver d’attaque, sourire aux lèvres, prêt à remordre dans la balle et à prendre accessoirement le chèque (on parle de 500 000 $) aurait en effet un écho retentissant voire un doux parfum de scandale. Mais aussi un effet désastreux sur sa cote de popularité, son image de marque et sa réputation en France d’autant que l’intéressé a été pris pour cible dimanche par une poignée de supporters tricolores lors des hymnes. Question de timing et de contexte.

Toujours pas de forfait en vue

« J’en tire une grosse part de responsabilité, avait-il souligné dimanche. Je me sens responsable presque à 100% de tout ça. J’ai toujours été derrière cette équipe à 100%, toujours tout donné, dans les moments difficiles, à l’extérieur... Donc quelque part, je me sens un peu responsable de la défaite. J’aurais aimé ne pas être blessé et au moins défendre nos chances un peu plus. » Et d’ajouter, après les sifflets dont il a été (injustement) la cible : « Même si c’est une minorité et que ça ne compte pas trop, ça touche toujours (…) Forcément, c’est décevant. Je vais continuer à me battre pour mon drapeau. Je suis à fond derrière mon pays, derrière mon drapeau, et je donne tout ce que j’ai. »

Comme pour préparer le terrain en douceur, Jo-Wilfried Tsonga est sorti hier de son silence pour donner de ses nouvelles via son site officiel. «J’ai passé des examens qui ont été plutôt rassurant dans le sens où il y a aucune lésion musculaire mais par contre toujours une contracture sans doute liée à la compensation de l’inflammation précédente.» Joint par RMC Sport, les organisateurs du tournoi-exhibition de Manille nous ont confirmé ne pas avoir été informés pour le moment d’un éventuel forfait du Manceau, bien arrivé sur place comme le confirme le cliché ci-dessous. Le « suspense » reste entier.

Tsonga, le 5e sur la photo en partant de la droite.
Tsonga, le 5e sur la photo en partant de la droite. © DR

Tsonga bien parti pour jouer

Engagé avec l’équipe des Mavericks de Manille, Tsonga devrait bien tenir sa place à l'International Premier Tennis League (IPTL). Selon nos informations, le Manceau est bien programmé samedi à l'occasion d'un double avec Treat Huey face à la paire Monfils-Bopanna.

M.M.

GM