RMC Sport

Rezaï maintient l’espoir

-

- - -

L’équipe de France de Fed Cup peut toujours espérer se maintenir dans le Groupe Mondial. La journée avait pourtant bien mal commencé pour les Bleues, lors de leur match de Barrage pour le maintien face à l’Espagne, sur la terre battue de Lerida.

L’équipe de France de Fed Cup peut toujours espérer se maintenir dans le Groupe Mondial. La journée avait pourtant bien mal commencé pour les Bleues, lors de leur match de Barrage pour le maintien face à l’Espagne, sur la terre battue de Lerida. Corrigée 6-2, 6-4 par Maria Jose Martinez-Sanchez, Virginie Razzano n’a pas vu le jour face à une adversaire en état de grâce. « Virginie a eu du mal à rentrer dans ce match, a expliqué le capitaine Nicolas Escudé. Elle est complètement passée à côté de son entame. L’Espagnole, elle, n’a quasiment rien loupé. »

Heureusement, Aravane Rezaï a réussi à rétablir une situation compliquée. En difficulté en ce début de saison, la Franco-iranienne avait la lourde tâche d’éviter au bateau tricolore de sombrer. Une mission accomplie dans la difficulté face à Anabel Medina Guarrigues, modeste 62e joueuse mondiale, extraordinaire de combativité. L’Espagnole n’a rendu les armes 7-5, 6-7, 6-2 qu’au terme d’une bataille homérique. « Il y a eu beaucoup d’émotion pendant ce match, a avoué Rezaï. Des points difficiles, avec un combat acharné. Jouer une Espagnole chez elle, sur terre, ce n’est pas facile mais j’ai réussi à me battre pendant trois heures. » Tout reste à faire dimanche, avec les deux simples prévus à partir de 11 heures, et le double décisif en cas d’égalité.