RMC Sport

Le "bad boy" Kyrgios devra se tenir à carreau

Nick Kyrgios

Nick Kyrgios - AFP

L’ATP a de nouveau infligé des sanctions au tennisman australien Nick Kyrgios ce lundi. Suite aux propos injurieux tenus à l’encontre de Stan Wawrinka, le joueur de 20 ans a écopé d’une amende et d’une suspension avec sursis. L’Australien va désormais devoir se tenir sur les courts.

Après s’être mal comporté sur le court face à Stan Wawrinka le 13 août dernier, Nick Kyrgios est dans la ligne de mire de l’ATP. L’Australien vient d’écoper d’une amende de 25 000 $ (21 620 euros) et d’une suspension 28 jours avec un sursis de six mois. Lors du deuxième tour du Master 1000 de Montréal, Kyrgios avait tenu des propos lamentable à l’encontre de Stan Wawrinka, lançant en plein match et face au micro ouvert que la compagne du Suisse avait été honorée par un autre joueur… La classe. Une attitude qui avait provoqué la colère de plusieurs joueurs du circuit, qui réclamaient des sanctions.

En sursis jusqu’au 24 février 2016

Les prochaines sorties de Nick Kyrgios seront probablement scrutées de près. Si l’Australien commet le moindre écart verbal ou physique, ou s’il se voit infliger une amende de plus de 5 000 $ lors d’un événement ATP, Kyrgios devra régler la somme de 25 000 $ et sera suspendu quatre semaines. Pour Gayle David Bradshaw, vice-président de l’ATP, le comportement de Kyrgios « a eu un grand et mauvais écho sur notre sport. Nick s’est excusé, et la meilleure chose serait qu’il apprenne de ses erreurs et qu’il comprenne qu’il est responsable de ses dires et de ses actions devant le Tour (ATP) et les autres joueurs de tennis. C’est pour cela que je pense qu’il devrait avoir une chance de s’en sortir sans sanctions supplémentaires. » L’Australien sait désormais à quoi s’en tenir.

O.B