RMC Sport

Kyrgios s’excuse… mais risque une suspension

Nick Kyrgios

Nick Kyrgios - AFP

Après son dérapage face à Stan Wawrinka au Masters 1000 de Montréal, Nick Kyrgios a présenté ses excuses. Mais l’Australien, qui a déjà écopé d’une lourde amende, pourrait tout de même être suspendu par l’ATP.

Nick Kyrgios pourrait payer cher son « pétage de plombs ». L’Australien, qui a lancé en plein match face à Stan Wawrinka « Kokkinakis a b… ta copine. Désolé de te le dire mec », a déjà écopé d’une amende estimée à 10 000 dollars (8 900 euros), soit le montant maximum fixé par l’ATP. Mais il pourrait en plus être suspendu.

Un communiqué de l’ATP indique en effet qu’un « avis d’enquête » a été ouvert afin de déterminer si l’attitude de Kyrgios a constitué « une conduite inadmissible » ou « une conduite contraire à l’intégrité du jeu ». « L’enquête ouvre la possibilité à d’autres sanctions qui peuvent inclure des amendes et/ou une suspension d’évènements de l’ATP », peut-on lire dans ce communiqué.

« J’ai dit à Wawrinka que j’étais désolé »

Face au scandale qu’ont engendré ses propos, Kyrgios avait pourtant présenté publiquement ses excuses. « C’est clair maintenant, je me suis excusé en public et en privé aussi, a-t-il expliqué. Je suis condamné à une amende et je pense que nous pouvons passer à autre chose maintenant. J’ai dit à Wawrinka que j’étais désolé. Il était en colère donc j’avais juste à faire avec et, je l’espère, nous pourrons mettre ça derrière nous. » Peut-être pas suffisant pour éviter une suspension.