RMC Sport

Montréal: le violent dérapage de Kyrgios contre Wawrinka

Nick Kyrgios

Nick Kyrgios - AFP

Lors du 2e tour du Masters 1000 de Montréal, Nick Kyrgios a fait une remarque très déplacée à l’encontre de Stan Wawrinka concernant sa vie privée. Un dérapage qui pourrait coûter cher à l’Australien.

Nick Kyrgios est l’un des caractères les plus trempés de l’aseptisé circuit ATP. Mais il a dépassé les limites du raisonnable cette nuit lors de son match contre Stan Wawrinka, au 2e tour du Masters 1000 de Montréal. Au début du deuxième set, l’Australien a lancé au Suisse (qui ne l'a pas entendu) : « Kokkinakis a b… ta copine. Désolé de te le dire mec ». Une référence à la relation qu’entretiendrait Wawrinka avec la tenniswoman croate Donna Vekic, également proche du joueur australien Thanasi Kokkinakis.

Wawrinka : « Je l’ai chopé »

Un dérapage complétement gratuit pour lequel Kyrgios ne s’est pas vraiment excusé après la rencontre. « Il devenait insolent. Je lui ai juste dit », s’est-il justifié. Pas suffisant pour convaincre Wawrinka, qui a abandonné dans le troisième set en raison de douleurs au dos, de le pardonner. « Il a voulu m’éviter mais je l’ai chopé, a déclaré le vainqueur de Roland-Garros face à la presse. Il y a des choses qu’on ne peut pas dire. » L’ATP pourrait prendre de lourdes sanctions contre Kyrgios. Wawrinka n’a en tout cas pas caché qu’il l’espérait fortement.

« Tellement décevant de voir un collègue être si irrespectueux d’une manière que je n’aurais jamais pu imaginer, a ensuite tweeté Wawrinka. Ce qui a été dit, je ne pourrais le dire à mon pire ennemi. Il n’y a pas besoin de ce genre de comportement sur ou en dehors du court et j’espère que les dirigeants de ce sport ne vont pas le laisser passer et vont se lever pour l’intégrité de ce sport pour laquelle nous avons travaillé si dur. »

Pas de suspension 

Autrement dit, Wawrinka réclame une grosse sanction pour son adversaire. Mais d'après plusieurs sources anglaises, l'Australien n'a écopé que d'une simple amende dont le montant n'a pas encore filtré. Pas de suspension donc, mais Kyrgios est certainement dans le collimateur de l'ATP.