RMC Sport

Monte-Carlo - Simon : « Ça ne passait pas »

Gilles Simon

Gilles Simon - -

Visiblement pas remis de son échec il y a une semaine avec l’équipe de France de Coupe Davis en Argentine, le Français n’a pas fait le point face à l'Espagnol Roberto Bautista-Agut (6-3, 7-6), lundi, au premier tour du Masters 1000 de Monte-Carlo.

Gilles, avez-vous eu du mal à rebondir après la désillusion de la Coupe Davis ?

Il y a beaucoup de fatigue, il y a peu de jours pour se reposer, et pour s’entrainer (il est arrivé mardi en Principauté en provenance d’Argentine, ndlr), on sait qu’on peut jouer dès dimanche. Ce n’est pas toujours évident de trouver le bon timing.

Demi-finaliste l’an dernier, vous allez perdre beaucoup des points…

Oui mais bon, j’ai passé l’âge… Je suis triste de ne pas avoir fait un bon match, et d’avoir senti dès le début que ça allait être dur de jouer aussi bien. La terre battue est une surface exigeante, il faut être à 100% sinon les matches sont pénibles à gagner. J’en ai eu encore la preuve aujourd’hui.

Vous allez vous refaire une santé en Roumanie (tenant du tournoi de Bucarest) ?

Je vais y aller plus détendu. J’ai essayé de forcer ces derniers jours à l’entrainement mais ça ne passait pas...

Et en vue de Roland-Garros, comptez-vous vous y présenter avec un coach ?

Oui, j’ai l’intention de reprendre quelqu’un. Ça fait 7, 8 mois que je suis seul. J’ai réussi à faire mon expérience, j’ai les réponses que j’attendais. Il est temps de me mettre à travailler mon jeu pour être plus fort. J’ai quelqu’un en tête mais ce n’est pas fait encore.

A lire aussi :

>> Toute l’actu tennis

>> Dotation en hausse à Roland-Garros

>> Nadal, flambant neuf ?

Propos recueillis par Eric Salliot à Monte-Carlo