RMC Sport

Tennis: "C’est dans un coin de ma tête", Pouille se remet à croire aux JO

Il n’y aura qu’un seul Français en huitièmes de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo. Il s’agit d’un revenant. Lucas Pouille, tombé à la 86e place mondiale, revit sur le Rocher. Il revient même dans la course à la sélection aux JO.

Pour la première fois depuis octobre 2019, Lucas Pouille a remporté deux matchs d’affilée sur le circuit. Breaké au milieu du troisième set (2-3) ce mercredi lors du 2e tour du tournoi de Monte-Carlo, le Nordiste, 86e mondial, a fait preuve d’un courage certain pour renverser l’Australien Alexei Popyrin (7-5, 2-6, 6-3). Une rencontre disputée dans l’anonymat du 9. Un court non doté de tribunes et où les coachs sont littéralement sur le court. Des conditions très étonnantes pour un Masters 1000.

"Ce n’est pas pour blâmer qui que ce soit mais jouer là-haut, sur le 9 (sans tribunes, ndlr), où le coach est sur un banc en face de toi, c’est moyen. Je sais que la météo était incertaine mais voir qu’il y a un double sur le court des Princes et que Khachanov et Carreno Busta sont aussi là-haut, je ne trouve pas ça normal. J'avais l'impression de jouer en Futures", a indiqué le Français après son match.

Proche du rêve olympique, cinq ans après

Éloigné des courts après son opération au coude, le Français a trop faim pour s’attarder sur ces détails. Il est juste heureux de voir que son niveau de jeu augmente au fil des semaines. Grâce à cette performance sur le Rocher, Lucas Pouille inscrit de précieux points ATP et se remet à croire à un destin olympique, lui qui avait raté les Jeux de Rio en 2016 pour une poignée de points.

"C’est dans un coin de ma tête, forcément, avoue-t-il. Rio, je les avais ratés dans des circonstances particulières". Lors du classement couperet pour la sélection, il y a cinq ans, le Nordiste était numéro 6 français, derrière Richard Gasquet, Jo-Wilfried Tsonga, Gaël Monfils, Gilles Simon et Benoît Paire. Durant l’été, Gasquet avait renoncé et la DTN avait retenu Benoît Paire, respectant le règlement, même si Lucas Pouille avait grimpé au classement après son quart à Wimbledon.

Une rancœur tenace envers Benoît Paire

Sur le plan sportif, l’Avignonnais avait été irréprochable mais il avait été exclu de la délégation pour avoir enfreint le règlement (il avait dormi à l’hôtel et non plus au village olympique, ndlr). Lucas Pouille en avait gardé une rancœur tenace lors de l’US Open où il avait pointé du doigt les mecs qui "crachaient sur le maillot". Les deux hommes ne se sont plus adressés la parole pendant longtemps avant de se réconcilier.

Cinq ans plus tard, Lucas Pouille se trouve dans la position du chasseur. Il lui faudra être dans les quatre meilleurs français au classement ATP qui suivra Roland-Garros. "J’ai pris un peu de retard par rapport aux autres, confie-t-il. L’avantage, c’est que je n’ai pas coulé au classement. S’il n’y avait pas eu le gel, je n’aurais plus eu de points du tout!" Jeudi, en huitième de finale, Lucas Pouille affrontera Alejandro Davidovich Fokina, 58e mondial. L’Espagnol a sorti mardi l’Italien Matteo Berrettini. Ce sera la première rencontre entre les deux joueurs.

Éric Salliot avec DM