RMC Sport

Tsonga : « Je reste encore frileux »

Jo-Wilfried Tsonga

Jo-Wilfried Tsonga - -

Jo-Wilfried Tsonga s’est qualifié pour les demi-finales du Masters 1000 de Shanghai en battant l’Allemand Florian Mayer (6-2, 6-3). Malgré son retour aux affaires, le Manceau refuse de s’enflammer, conscient que son genou est encore fragile.

Jo-Wilfried, comment accueillez-vous cette qualification pour les demi-finales du Masters 1000 de Shanghai ?

C’est super. Je suis un peu récompensé des efforts que j’ai fait ces derniers temps. Je m’accroche bien. Après mes problèmes au genou, ça n’a pas été facile. La reprise n’a pas été simple non plus parce qu’il y a toujours des petites douleurs et des petites choses qu’il faut gérer. Malgré ça, je me suis quand même bien entraîné. J’ai fait les choses bien. Ça vient récompenser mes dernières semaines.

Le fait d'avoir affronté Florian Mayer il y a trois semaines à Metz vous a-t-il aidé ?

Oui, bien sûr, ça m’a aidé à arriver plus confiant sur le court. Le fait de l’avoir battu à Metz, alors que c’était mon tournoi de reprise, que je ne courrais pas très et que j’avais beaucoup de peine à servir fort, ça m’a permis d’avoir plus d’assurance. Sans être à 100%, j’avais déjà réussi à m’en sortir face à lui, donc en étant mieux, il y avait de grandes chances que je passe. Il fallait juste que je fasse un match sérieux.

Après une balle de break concédée d'entrée, vous avez ensuite semblé prendre le contrôle du match

Les premiers jeux sont souvent importants pour les grands serveurs, parce qu’on peut nous breaker d’entrée. On est un peu moins chaud, on a un peu moins de repères sur le court. Les joueurs en face le savent et poussent beaucoup. Je suis au courant. A moi de ne pas faire me breaker pour qu’après, je puisse me libérer.

Avez-vous l'impression de monter en puissance ?

Honnêtement, c’est pas mal. Après, je reste encore très frileux parce que mon genou est plus ou moins bien d’un jour à l’autre. Hier (jeudi) par exemple il était super bien, j’avais du peps. Aujourd’hui, c’était un peu plus compliqué. J’avais du mal à pousser au service. Donc je fais au jour le jour. Mais je sens qu’au fur et à mesure des semaines, ça va de mieux en mieux.

A lire aussi :

>> Roland Garros : Pourquoi ça coince

>> Tsonga : « Ce n’est pas encore ça »

>> Toute l'actualité du tennis

Le titre de l'encadré ici

|||PAS DE DEMIE MONFILS-TSONGA. Malgré une superbe opposition face au N°2 mondial, Gaël Monfils a été éliminé ce vendredi en quarts de finale du Masters 1000 de Shanghai par Novak Djokovic (6-7, 6-2, 6-4). Samedi en demies, le Serbe, tête de série N°1 défiera donc Jo-Wilfried Tsonga.

La rédaction