RMC Sport

Tsonga : « Un entraîneur n’aurait rien changé »

Jo-Wilfried Tsonga

Jo-Wilfried Tsonga - -

Qu’a-t-il donc manqué ce mardi à Jo-Wilfried Tsonga pour triompher d’Ivan Ljubicic au 2e tour du Masters 1000 de Monte-Carlo ? De « la fraîcheur » pour le principal intéressé, éliminé en deux sets (7-6, 6-4) par le Croate et qui avait disputé 2h30 de jeu la veille. « Plus de maîtrise » dans les moments-clés de la partie. Et un coach également ? Le Manceau rejette derechef cette idée. « Cela n’aurait pas changé grand-chose. A la différence de mes matches précédents, je me suis accroché comme un fou. C’est très positif. Il y a encore quelques semaines, j’avais de grosses sautes de concentration. Là, ça n’a pas été le cas. Maintenant, si un entraîneur est capable de me dire pourquoi je rate une volée juste au-dessus du filet et que j’aurais pu mettre en fermant les yeux… Selon moi, je manque de confiance. J’ai encore le bras qui tremble lors des moments importants mais je sens que ça va passer. »