RMC Sport

Forget : « Le moment ou jamais pour Federer »

Guy Forget

Guy Forget - -

A quelques heures de la demi-finale de l’Open d’Australie entrer Nadal et Federer (ce vendredi à 9h30), l’ancien n°1 français, Guy Forget, donne son avis d’expert sur ce choc au sommet. Et estime que le Suisse a un coup à jouer.

Que vous inspire le parcours de Roger Federer et de son niveau de jeu retrouvé ?

Depuis quelque temps, Roger a eu quelques petits problèmes de santé et il avait perdu un petit peu confiance. En 2014, avec sa nouvelle raquette et son nouveau coach (Stefan Edberg, ndlr), il a attaqué ce tournoi sur les chapeaux de roue, et il a été extrêmement impressionnant face à Andy Murray. Je l’ai trouvé très mobile, beaucoup plus rapide que d’habitude venant plus au filet, ce qui a mon humble avis, aurait dû se produire depuis longtemps. Roger pourrait poser encore plus de problème à ses adversaires s’il venait plus à la volée. Contre Murray, c’est une partie du jeu qu’il a bien exploitée, il l’avait aussi fait contre Tsonga. Je crois que contre Nadal, ça peut être une des clés du match. Je ne sais pas si c’est cette nouvelle raquette qui l’influence à jouer vers l’avant… En tout cas, ses schémas tactiques m’ont beaucoup plus !

Comment voyez-vous le choc au sommet entre Federer et Nadal ?

Ce qu’il m’a toujours frappé dans leur confrontation, c’est la capacité de Nadal à faire déjouer Roger. Il arrive à lui mettre un petit grain de sable dans la mécanique. Et à partir du moment où il arrive, le faire rater notamment coté revers avec des balles très bondissantes, on a l’impression que Roger descend de trois niveaux. Comme chaque fois, ce qu’il va se passer, c’est que Roger va essayer d’être extrêmement offensif en début de match et va peut-être même se détacher. Et Rafa va attendre, il va lui mordre les jarrets, il va le faire rater avec quelques coups gagnants, jusqu’au moment où Roger aura une petit baisse de régime, qui sera physique ou psychologique. Et là, Raf, vous attrape à la gorge et ne vous lâche plus ! C’est sa grande force. C’est là où Rafa sera extrêmement dangereux.

L'énorme ampoule dont semble souffrir Rafa dans la paume de la main, peut-elle le faire déjouer ?

Espérons qu’il ne souffrira plus de cette ampoule dans la main, car il est gêné notamment au service. Mais s’il arrive à faire un bon match, on peut assister, une nouvelle fois, à deux légendes du tennis qui jouent à leur meilleur niveau. Dans cette demi-finale face à Rafa, c’est peut-être le titre qui va se jouer-là. Le vainqueur de ce match peut soulever le trophée. Il y a un énorme enjeu sur cette première demi-finale de la saison.

La dernière victoire de Roger Federer face à Rafa Nadal en Grand Chelem remonte à 2007. Pensez-vous que Nadal soit vraiment intouchable ?

En termes de niveau, je crois qu’aujourd’hui ils sont très proches mais avec des styles de jeu extrêmement différents. Mais j’ai l’impression que depuis deux ans, Nadal est au-dessus de Roger. Cependant, c’est la première fois que Federer joue aussi bien, c’est peut-être le moment ou jamais pour le Suisse de remettre les pendules à l’heure. Dans son match contre Murray, Federer m’a bluffé, il l’a très bien bougé, il a été très offensif dans certaines prises de balles qui étaient très précoces. Ce qui était surprenant, c’est vraiment le peu de déchets qu’il commet depuis le début du tournoi. Après, est-ce qu’il va être capable de garder ce niveau de jeu-là en cinq sets face à l’Espagnol. C’est ça la réelle question. Si jamais Roger perd un set, il y a inévitablement la question d’endurance qui va se poser, et c’est un match qui pourrait très vite tourner à l’avantage de Nadal.

>>> Wawrinka en finale

>>> Trois choses à savoir sur Wawrinka

>>> Toute l'actualité de l'Open d'Australie

Propos recueillis par Eric Salliot