RMC Sport

Open d’Australie : la France en force

Benoit Paire

Benoit Paire - -

Alors que Paire s’est qualifié pour le 3e tour de l’Open d’Australie et que Gasquet, Roger-Vasselin et Chardy sont passés à la trappe, les Français visent gros cette nuit et demain matin, avec Monfils (face à Nadal), Monfils-Simon et Cornet.

Gasquet à bout de souffle

Richard Gasquet, tête de série n°9, a été dominé par l’Espagnol Tommy Robredo (n°17) en quatre manches (2-6, 7-5, 6-4, 7-6), après avoir sauvé une balle de match. Une demi-surprise dans la mesure où le Biterrois avait annoncé être à court de forme pour cet Open d'Australie. De son côté, Robredo défiera le Suisse Stanislas Wawrinka (n°8).

Paire le marathonien

Mené deux sets à zéro par l'Australien Nick Kyrgios, Benoît Paire s'est finalement imposé au terme d'une belle remontée (6-7, 6-7, 6-4, 6-2, 6-2). En dépit d’un public australien totalement acquis à la cause de son adversaire, l'Avignonnais est le huitième français à se qualifier pour le 3e tour de l‘Open d’Australie. Il retrouvera l'étonnant Espagnol Roberto Bautista Agut, tombeur de Juan Martin Del Potro. Dans l’attente de cette rencontre, Paire se félicite de cette victoire : « C'est peut-être une petite revanche par rapport à ce qu'il s'est passé en fin de saison ». Se réconciliant peu à peu avec son public, il a montré qu’il n’était pas le « bad boy » que suggéraient certains articles après sa sortie à Bercy (ndlr : il avait traité les spectateurs d’« abrutis », ndlr).

Chardy trop léger

Battu par David Ferrer (6-2, 7-6, 6-2), Jérémy Chardy a déploré son manque de réussite au service lors de ses cinq balles de set dans la deuxième manche : « Sur les balles de set, mon seul regret c’est de ne pas avoir passé les premières balles. Je me suis un peu précipité mais il a vraiment bien joué à chaque fois. Sur les moments importants, il arrive à bien jouer, ce n’est pas que de la chance. » De son côté, Ferrer se qualifie pour la 15e fois de suite pour les huitièmes de finale d'un tournoi du Grand Chelem.

Roger-Vasselin y a cru

Edouard Roger-Vasselin a vécu une véritable désillusion ce vendredi à Melbourne. Le Français a raté une belle occasion d’accéder pour la première fois de sa carrière aux huitièmes de finale d’un tournoi du Grand Chelem. Après avoir mené deux manches à zéro et manqué une balle de match, le Français s’est finalement incliné contre le Sud-Africain Kevin Anderson (3-6, 4-6, 6-3, 7-6, 7-5), au troisième tour de l’Open d’Australie. En huitièmes, Anderson, tête de série n°19, défiera le Tchèque Tomas Berdych.

Monfils face à l'Everest Nadal

A la veille du choc Nadal-Monfils, le clan espagnol du numéro 1 mondial se méfie de cette rencontre. Capable du meilleur comme du pire, « la Monf » est un adversaire de taille et aux grandes qualités physiques qui ont déjà fait trembler, à deux reprises, le titan espagnol. Mais le Français sait à quoi s’attendre ! Les deux hommes se sont déjà affronté il y a une dizaine de jour, en finale à Doha. Rafael Nadal s'était imposé en trois sets (6-1, 6-7, 6-2), décrochant une 9e victoire en 11 confrontations. Cependant, le Francilien a secoué Rafa au cours d’un set finalement remporté 7-6… « Sliderman », la grosse cote ?.

Tsonga-Simon : première en Grand Chelem

Jo-Wilfried Tsonga et Gilles Simon vont s’affronter, cette nuit, en seizièmes de finale. Une grande première dans le cadre d’un tournoi du Grand Chelem. Mais les deux partenaires de Coupe Davis n’ont aucun secret l’un pour l’autre puisqu’ils se sont déjà mesurés à huit reprises. Jusqu’à présent, le Manceau mène la série cinq victoires à trois. Il avait même remporté tous les matches sur dur avant que le Niçois ne brise la série en septembre dernier en finale du Moselle Open à Metz. En jeu : une place en huitièmes.

Sharapova, un défi de taille pour Cornet

Après sa victoire jeudi en trois sets (6-3, 4-6, 6-4) face à l’Italienne Camilia Giorgi et sous une chaleur écrasante, Alizé Cornet s’apprête à défier la Russe Maria Sharapova, qui a dû elle aussi batailler pour se qualifier pour le 3e tour (3h28 face à l’italienne Knapp). « Il faudra que j’aille chercher ce match car c’est le genre de joueuse qui ne donnera rien », prévient la Française.

>>> Melbourne met enfin la clim’

>>> Open d’Australie : Coup de chaud sur Melbourne

>>> Toute l'actualité de l'Open d'Australie

Charlotte Couratin